Au Cameroun, le secteur art et culture ploient sous l’impact négatif du Covid-19

0
42

(BFI) – « Sous l’impulsion du chef de l’Etat et de la coordination du Premier ministre, chef du gouvernement, plusieurs programmes ont été mis en œuvre notamment, la stratégie de Développement 2020-2030 qui fait migrer les arts et la culture du secteur social à celui des industries et service qui signifie que le sous-secteur arts et culture devient un des vecteurs de production de la richesse, de la croissance et emploi ».

La pandémie de Covid-19 a eu un impact négatif sur le secteur culturel au Cameroun. Selon le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt, les artistes sont victimes d’annulations d’évènements culturels ou de suspensions de contrats professionnels en série. Cette préoccupation majeure de la vie et de la sauvegarde des acteurs culturels a conduit la Commission des Affaires culturelles, sociales et familiales de l’Assemblée nationale chez le ministre des Arts et de la Culture vendredi dernier à Yaoundé en vue de l’organisation de Journées d’échanges les 27 et 28 mai prochain.

L’honorable Aissa Hamadi Douvaouissa, présidente de ladite commission a fait savoir au terme des échanges qu’il faut repenser et réveiller les circuits économiques du secteur, et ainsi faire vivre la culture malgré cette pandémie. « Pour impulser une dynamique à la culture, notre Commission a adopté une loi l’année dernière concernant l’organisation du secteur culturel. Aujourd’hui, nous venons pour voir comment sa mise en œuvre est possible et comment elle a été implémentée. Nous devons le faire ensemble pour que les échanges soient plus fructueux et que nous trouvions des plaidoyers afin que ce vœu du chef de l’Etat soit appliqué. C’est pourquoi nous avons décidé avec le ministre des Arts et de la Culture d’organiser des Journées d’échanges à la fin de ce mois », a expliqué l’honorable.

Pour sa part, le ministre des Arts et de la Culture a fait savoir que le ministère dont il a la charge était déjà prêt à accueillir l’importante délégation et à partager ces précieux moments d’échanges qui permettront aux parlementaires de la commission de bien apprécier par les programmes mis en place pour le développement de la culture. Ladite commission pourra également juger le rôle de la culture comme pilier du développement durable des pays ce qui leur permettra de continuer le plaidoyer concernant la culture comme étant « le ciment de l’unité nationale ».

Il est également revenu sur les grandes décisions prises par le chef de l’Etat en faveur de la culture. « Sous l’impulsion du chef de l’Etat et de la coordination du Premier ministre, chef du gouvernement, plusieurs programmes ont été mis en œuvre notamment, la stratégie de Développement 2020-2030 qui fait migrer les arts et la culture du secteur social à celui des industries et service qui signifie que le sous-secteur arts et culture devient un des vecteurs de production de la richesse, de la croissance et emploi ». Rendez-vous pris pour la fin du mois.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here