Vers une transformation structurelle de l’économie Camerounaise

0
138
industrie_textile

(BFI) – L’industrie est l’un des secteurs les plus concernés par la Stratégie nationale de développement 2030 (SND30). Elle en est même l’acteur-clé. La question était au centre de la conférence annuelle des responsables du ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique hier à Yaoundé.

Le ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt) en a conscience. C’est dans ce sens qu’il a tenu hier, au cours de la conférence annuelle de son département ministériel, une réflexion sur la contribution de cette administration vers l’atteinte de cet objectif national. Le thème « Mines et industries : leviers de la relance économique et de la transformation de l’économie camerounaise » a servi de base aux échanges.

«Nous devons jouer notre rôle de chef d’orchestre afin de faire décoller notre économie minière et manufacturière. Il nous a paru judicieux de nous pencher sur cette thématique pour nous approprier la stratégie et l’ancrage de notre Plan directeur d’industrialisation (PDI). Cette rencontre constitue une occasion de recenser toutes les idées innovantes pour conduire au mieux nos activités », a indiqué d’entrée de jeu le ministre, Gabriel Dodo Ndoke.

Ainsi donc, il faudra compter avec le PDI en cours de reformatage. «Une mise en œuvre efficace de ce plan sera le gage pour l’atteinte du stade de nouveau pays industrialisé à revenu intermédiaire. Notre tissu industriel est actuellement embryonnaire et la pandémie de Covid-19 est venue compliquer davantage la situation. Il devient donc urgent de réfléchir afin de parvenir à une stratégie de résilience pour garantir la survie de notre industrie à son stade actuel, et constituer le socle de notre ambition industrielle», a ajouté le Minmidt.

Cette rencontre n’a été ponctuée que d’un exposé présenté par Bruno Ntakeu, directeur de l’Industrie sous le thème : « Positionnement du secteur industriel dans la mise en œuvre de la SND30 ». La présentation a indiqué que les orientations de la stratégie intègrent celles du PDI notamment dans le domaine forêt-bois, textile, chimie-pharmacie, etc. « Deux principales orientations sont retenues: la promotion de l’industrie manufacturière et le rattrapage technologique. Ces orientations permettront, d’une part, de faciliter l’insertion mondiale du Cameroun et d’autre part d’accélérer l’import-substitution tout en densifiant les exportations à travers neuf sous-secteurs industriels moteurs identifiés dans le PDI », a expliqué le directeur de l’Industrie.

Au cours des échanges, le directeur général de la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles a posé le problème de la place du foncier industriel dans ce chantier pendant que celui de l’Agence des normes et de la qualité a pris l’engagement de développer l’infrastructure qualité et le développement du capital humain et du bien-être, outils essentiels à cette transformation.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here