Vers la mise en service des premières turbines du barrage de Nachtigal

0
37
barrage_de_mekin

(BFI) – La visite du vice-président de la banque européenne d’investissements en terre camerounaise a servi de prétexte à la visite du chantier du barrage hydroélectrique de Nachtigal à l’effet de mesurer l’état d’avancement des travaux à deux années de sa livraison.

Au programme de sa visite de 4 jours en terre camerounaise, le Vice-président de la Banque européenne d’investissement thomas ostros s’est rendu sur le chantier du barrage hydroélectrique de Nachtigal à l’effet de toucher du doigt le niveau d’avancement des travaux de l’infrastructure fruit de la coopération entre l’Etat du Cameroun et ses partenaires techniques et financiers dont la banque européenne d’investissements. 

« Nous sommes particulièrement heureux de faire partie de ce projet, qui va permettre à environ six millions de camerounais d’avoir accès à de l’énergie renouvelable dans la décennie à venir et ça c’est très très important » indique Thomas Ostros, Vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Le chantier dont la portée socio-économique est annoncée comme sans précédent générera à terme 420 mégawatt d’électricité pour desservir les villes du Cameroun grâce à 7 turbines de 60 mégawatt chacune résorbant ainsi en partie la difficulté d’accès à l’électricité que connaît certaines localités. Le niveau d’avancement des travaux est estimé à environ 60% globalement. 

Pour Gaston Eloundou Essomba, Ministre de l’eau et de l’énergie, « Cet ouvrage va effectivement permettre d’établir l’équilibre entre l’offre et la demande dans le secteur de l’électricité. La construction de l’ouvrage seul ne suffit pas, il faut y associer des ouvrages qui devraient permettre que cette énergie soit injectée dans le réseau. Et donc construire des lignes associées à partir d’ici jusqu’à Nyom 2 et de là jusqu’à Ngousso. Ce sont ces ouvrages qui vont permettre d’acheminer cette énergie dans les ménages »

La mise en service des Premières turbines de Nachtigal, qui se veut être la plus grande infrastructure en matière de production électrique au Cameroun est prévue pour mi-2023 et pour l’opérationnalisation totale, il faudra attendre mi-2024. 

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here