Nassourou Aminou nommé directeur régional de FCI et Afreximbank pour l’Afrique

0
171

(BFI) – Avant sa nomination, Nassourou Aminou était consultant spécialisé dans le développement et la mise en œuvre de logiciels d’affacturage dans les pays africains.

Auparavant, il a travaillé chez Coface en tant que responsable régional des projets d’affacturage. Durant cette période, il a lancé le premier affacturage en Afrique de l’Ouest et du Centre avec 10 banques commerciales, combinant assurance-crédit et technologie couplée à leur financement pour accompagner la croissance des activités d’affacturage de ces banques.

Aminou, qui a également travaillé comme auditeur pour PwC et d’autres cabinets comptables de la région, est titulaire d’une maîtrise en comptabilité et finance de l’Université catholique d’Afrique centrale, Yaoundé, Cameroun.

Le secrétaire général de la FCI, Peter Mulroy, a déclaré : «Je suis ravi que Nassourou ait rejoint l’équipe de la FCI. L’Afrique n’en étant qu’à ses balbutiements en termes de développement du marché de l’affacturage, elle a besoin de l’appui de professionnels expérimentés pour promouvoir l’affacturage et ses meilleures pratiques. Nassourou sera proche des prestataires d’affacturage pour les accompagner dans le lancement du produit. Il possède une expérience, des compétences et un enthousiasme considérable, et nous savons que Nassourou fera un excellent ajout à notre équipe et soutiendra FCI et Afreximbank dans notre mission d’aider à étendre l’affacturage à tous les coins du continent ».

La directrice générale de l’Initiative du commerce intra-africain à Afreximbank et présidente de la section Afrique de la FCI, Mme Kanayo Awani, a ajouté: «La section Afrique de la FCI bénéficiera beaucoup de l’expérience d’Aminou. Il soutiendra les efforts de la Banque et de la FCI pour promouvoir et créer une prise de conscience indispensable sur l’affacturage ainsi que son travail de plaidoyer juridique et réglementaire pour l’adoption de la loi type d’Afreximbank sur l’affacturage. Aminou contribuera au renforcement des capacités et à la formation sur mesure pour soutenir les facteurs émergents, les régulateurs, les législateurs et d’autres parties prenantes. Le défi permanent de l’absence d’informations sur les paiements et le crédit, qui se traduit par un manque flagrant d’accès à l’assurance-crédit, condition essentielle à la croissance de l’affacturage, sera mis en évidence. »

Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here