Le Gabon renoue avec la croissance

0
194
Nicole Janine Lydie Roboty
Nicole Janine Lydie Roboty, épouse Mbou, ministre gabonais de l’Économie et de la Relance

(BFI) – La 2e session ordinaire du Comité national économique et financier s’est tenue lundi 25 juillet dernier par visioconférence, présidée par la ministre de l’Économie et de la Relance qui au terme des travaux n’a pas caché sa satisfaction au regard des résultats enregistrés au bout des 7 premiers mois de l’année 2021. Si Nicole Janine Lydie Roboty épouse Mbou (Photo) ne nie pas que le Gabon subit encore les contrecoups de la pandémie de Covid-19, elle assure néanmoins que la croissance repart.

«Nous avons noté une reprise de la croissance à 1,5%, comparé au niveau de -1,8% enregistré au 31 décembre 2020», précise-t-elle. En juin dernier, le gouvernement avait déjà annoncé que ce retour à une croissance positive sera porté par les secteurs hors pétrole, à savoir les mines, l’industrie forestière et l’agriculture. L’on tablait précisément sur une hausse de 9,8% de la production de manganèse, une hausse de 2,5% de l’industrie forestière et +20% de production d’huile de palme.

«Sur le plan financier, poursuit le membre du gouvernement, nous avons noté la bonne santé de nos banques qui continuent d’accompagner le secteur privé et l’économie de manière générale.»

S’agissant des perspectives à moyen terme, au ministère de l’Économie et de la Relance, on mise sur «un taux de croissance réel en moyenne de +3,3% sur la période 2022-2024 ; des tensions inflationnistes qui resteraient contenues sous le seuil communautaire de 3% ; un solde budgétaire qui passerait d’environ -1,6% du PIB en 2022 à 0,4% à l’horizon 2024 ; des réserves situées à 3,6 mois d’importation de biens et services en 2024 ; un taux de couverture extérieur de la monnaie qui serait autour de 80,4% à l’horizon 2024».

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here