Le Cameroun espère accompagner 1000 projets avec le Centre de développement de l’économie numérique en construction

0
139
Minette Libom li likeng
Minette Libom li likeng, ministre des Postes et Télécommunications et président du comité de pilotage du projet CAB

(BFI) – Dans les prochains mois, sortira de terre à Yaoundé, la capitale camerounaise, un Centre de développement de l’économie numérique. Le chantier que vient de visiter la ministre des Postes et des Télécoms (Minpostel), Minette Libom Li Likeng (photo), une fois achevé, dotera le Cameroun d’un important outil d’accompagnement des porteurs de projets d’entreprises dans le domaine du numérique, apprend-on officiellement.

« Le gros œuvre, toute la maçonnerie et le génie civil se terminent progressivement. Il y a également le domaine logiciel qui est très avancé, pendant que les équipements attendent », a confié au Quotidien gouvernemental la Minpostel à la sortie de sa visite de chantier. Selon le gouvernement, ce centre, équipé d’une technologie de pointe, ambitionne d’accompagner 1000 projets dans le domaine des TIC, ce qui induira la création d’au moins 500 000 emplois, sur une période non précisée.

Catalyseur d’une industrie nationale du numérique, le centre en construction se propose également d’être le laboratoire de solutions digitales et des applications « Made in Cameroon », de même qu’un outil d’interconnexion des formations sanitaires du pays.

Grâce à ce centre, la politique gouvernementale de développement de l’économie numérique se précise davantage, après la mise en place de mesures fiscales incitatives consacrée par la loi de finances 2021. En effet, à partir de l’année courante, toutes les start-ups du domaine du numérique, qui adhèrent aux Centres de gestion agréés (CGA) des impôts à eux dédiés, seront exonérés « de tous les impôts et taxes, à l’exception des cotisations sociales », précise-t-on à la direction générale des impôts du ministère des Finances.

 Afin de profiter des opportunités qu’offre l’économie numérique, le Cameroun s’est doté d’un plan stratégique en 2016. Avec pour objectif global d’augmenter la contribution de l’économie numérique au PIB de 5% en 2016 à 10% en 2020, la création d’emplois directs de 10 000 en 2016 à 50 000 en 2020, et la hausse des impôts du secteur de 136 milliards de FCFA en 2016 à 300 milliards en 2020. D’un coût global de 300 milliards de FCFA, ce plan stratégique peine à être mis en œuvre, faute de financements.

Investir au Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here