La BDEAC octroie 4 milliards Fcfa au Tchad pour la construction de deux Metro-grids et des réseaux de distribution à Mongo et Ati

0
19

(BFI) – Dans la dynamique de son soutien en faveur du secteur privé, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique (BDEAC) a apporté un concours financier à la Société ZIZ S.A. pour la construction des Metro-grids dans les villes de Mongo et Ati en République du Tchad. La cérémonie de signature de l’accord de financement y relatif s’est déroulée ce mercredi 24 novembre à l’hôtel Ledger Plaza à N’Djamena entre le Président de la BDEAC, Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA, Monsieur ALASSANE SORGO, Administrateur Directeur Général d’Ecobank Tchad intervenue en qualité de Banque Agent et Monsieur ZAKARIA IBRAHIM, Administrateur Général de la Société ZIZ S.A.


Le Ministre des Finances et du Budget, Monsieur TAHIR HAMID NGUILIN ainsi que de nombreuses personnalités ont rehaussé l’évènement de leur présence.

Ce projet, dans lequel le BDEAC contribue à hauteur de FCFA 4 milliards, a pour objet la construction deux Metro-grids et des réseaux de transport et de distribution au niveau des villes de Mongo et d’Ati. Concrètement, il s’agit de la construction, de la mise en exploitation et de la maintenance, au niveau de chacune des villes, d’une centrale solaire hybride photovoltaïque-groupes électrogènes (PV-GE) d’une puissance de 2,5 MW pour le champ photovoltaïque, 1,5 MW pour la source appoint et 1,5MW/5MW pour l’unité de stockage par batterie. La distribution de l’énergie électrique ainsi produite sera assurée dans chacune des villes par un réseau de transport moyenne tension (MT) de 20 km et de distribution de basse tension (BT) de 40 km. Environ 3.000 ménages, artisans, industries et des services de l’administration locale seront connectés à ces unités.

De nombreux avantages socio-économiques sont attendus. En effet, la mise en œuvre du projet permettra de produire et d’offrir aux villes de Mongo et d’Ati une énergie électrique propre, capable de soutenir leur développement économique et social respectif conformément au Plan National de Développement 2017-2021 du Tchad. Par ailleurs, il contribuera à (i) augmenter la capacité de production de l’énergie électrique du Tchad ; (ii) minimiser l’empreinte carbone par le recours au photovoltaïque ; et (iii) impacter positivement l’économie tchadienne en général et celles des villes de Mongo et Ati en particulier.

Les impacts attendus du projet sont :
– L’amélioration de la qualité des soins de santé et de l’éducation par la fourniture continue de l’énergie électrique ;
– L’augmentation de la compétitivité prix des entreprises avec la baisse des coûts de production et l’augmentation du temps de production et de la disponibilité de l’outil de production ;
– La libération du potentiel économique des villes de Mongo et Ati ;
– La création des emplois.

Au final, ce surcroit d’activité contribuera à accroître les recettes de l’Etat, notamment les impôts, taxes et cotisations sociales.

Dans son allocution de circonstance, Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA a
rappelé que le portefeuille de la BDEAC en faveur du secteur privé pour le Tchad a connu une progression au cours de ces dernières années. Ainsi, il comprend aujourd’hui 3 opérations évaluées à près de FCFA 15 milliards et porte le volume global des concours de la Banque au profit du Tchad à plus de FCFA 343 milliards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here