Jacques Edjangue nommé Vice-président par intérim chargé des personnes et des talents à la BAD

0
28

(BFI) – Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, le 20 juin 2022 à Abidjan, la capitale ivoirienne, la nomination du Camerounais Jacques Edjangue au poste de Vice-président par intérim chargé de la gestion des personnes et des talents. Avant sa nomination, le nouveau promu occupait les postes de directeur par intérim du département de la gestion des ressources humaines, ainsi que du département des services linguistiques.

« Au cours des deux dernières années où il était en charge du Département des ressources humaines, Jacques a fait preuve d’une connaissance et d’une expérience pratique profondes en matière de ressources humaines et de gestion du personnel. Il contribuera à donner le leadership nécessaire pour orienter cette nouvelle vice-présidence, pendant que l’on continue de prospecter à l’international pour trouver le vice-président titulaire du nouveau Complexe en charge de la gestion des personnes et des talents, et jusqu’à ce que celui-ci soit nommé. », a expliqué le Nigérian Akinwumi Adesina, le président de la BAD, pour justifier cette promotion.

Titulaire d’un MBA de l’université d’État du Colorado aux États-Unis, d’un diplôme de littérature anglaise de l’université britannique d’East Anglia et d’un autre en leadership et en négociation de l’université de Harvard, aux États-Unis, Jacques Edjangué a d’abord fait ses classes au sein des universités camerounaises. En effet, il est détenteur de deux Masters II de l’université de Buea au Cameroun, dont l’un en interprétation et l’autre en traduction. À son tableau de chasse universitaire, il faut également ajouter une maîtrise en littérature afro-américaine de l’université de Yaoundé I.

Avant de rejoindre la BAD, Jacques Edjangué a dirigé les services linguistiques et des conférences du Secrétariat du Groupe international d’éminentes personnalités, créé par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine. Il a également été l’interprète personnel de Ketumile Masire, ex-président du Botswana et facilitateur du processus de paix en République démocratique du Congo. Nommé directeur adjoint et représentant permanent adjoint à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en 2000, il a représenté l’OIF auprès de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique et de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie.

C’est donc « un professionnel chevronné », qui vient d’être porté à la vice-présidence chargée de la gestion des personnes et des talents à la BAD, poste créé « pour accorder une plus grande priorité et donner plus de visibilité aux personnes, aux compétences et à la gestion des talents, et pour accroître l’engagement et l’expérience professionnelle générale du personnel et de toutes les personnes qui sont au service de la banque », souligne le président de cette institution financière panafricaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here