«Cette dynamique mise en place dès le début de la crise nous a permis de réaliser ces résultats » Henri-Claude Oyima, PDG du groupe BGFIBank

0
72
Henri-Claude-Oyima

(BFI) – Selon les données publiées hier vendredi lors de l’Assemblée générale annuelle du groupe tenue à Libreville (Gabon) sous la présidence de Henri-Claude Oyima, son Président directeur général et en dépit de la pandémie qui a fragilisé les économies, 2020 a été une année exceptionnelle pour le Groupe BGFIBank. Opérant dans 11 pays africains et en France, l’institution bancaire a réalisé un résultat net consolidé de 44 milliards de FCFA (82 millions de dollars), en hausse de 114% par rapport à 2019.

Tous les indicateurs du groupe  sont au vert. Ainsi, le total bilan est de 3 516 milliards de FCFA. Quant au PNB, il s’est établi à 197 milliards de FCFA. «Ces résultats traduisent le travail continu et acharné de l’ensemble des 2 200 collaborateurs du groupe», a déclaré Henri-Claude Oyima.

Selon le PDG de la première banque de l’Afrique Centrale, la pandémie du Coronavirus qui a paralysé l’économie mondiale a certes eu un impact sur les activités mais le groupe a su anticiper en créant deux comités dès le déclenchement de la crise sanitaire: un pour la sauvegarde des actifs (le personnel) et un autre pour la gestion des opportunités.

«Cette dynamique mise en place dès le début de la crise nous a permis de réaliser ces résultats », s’est réjoui M. Oyima en appréciant la résilience de son groupe face à cette crise planétaire. Pour le futur, le groupe BGFIBank entend  poursuivre son soutient au financement des économies des pays dans lesquels il est implanté. Ces financements profiteront également aux entreprises privées porteuses des grands projets de développement.

Malgré ces excellents résultats, les actionnaires du groupe bancaire ne percevront  pas de dividendes au titre de l’exercice 2020. Le groupe applique ainsi une décision de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) interdisant de verser  de dividendes  cette année. L’objectif pour la COBAC est de permettre aux banques de disposer des ressources nécessaires pour l’accompagnement de la relance économique après la pandémie du Covid 19.

BGFIBank a donc décidé d’affecter son résultat consolidé de 2020 dans ses réserves afin d’augmenter ses fonds propres.

Créé en avril 1971, le groupe célèbre cette année ses 50 ans d’existence. Une étape marquée par l’inauguration, vendredi 21 mai 2021, du nouveau siège  de la banque dans la capitale gabonaise. (Voir photo).

L’enseigne est notamment présente au Bénin, au Cameroun, au Congo, en Côte d’Ivoire, en France au Gabon, en Guinée Equatoriale, à Madagascar, en République démocratique du Congo, à São Tomé et principe et au Sénégal. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here