Une usine de traitement des déchets inaugurée dans la ville de Dschang au Cameroun

0
65

(BFI) – L’usine de traitement des déchets de Dschang a été inaugurée mardi dernier par le ministre, Georges Elanga Obam, en présence de l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

C’est un bel exemple de coopération décentralisée qui a été vécu affiché à Dschang dans le département de la Menoua. L’usine de tri modulaire et autonome (Val’Box) inaugurée avant-hier par le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam, en présence de l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, a été réalisée grâce à la coopération avec la France.

Ce partenaire stratégique a investi la somme de 600 millions de Fcfa (900 000 euros) pour la réalisation de ce projet de 800 millions de Fcfa avec les contributions du gouvernement (100 millions) et de la commune de Dschang (100 millions). Concrètement, ce projet va permettre de traiter 30 000 tonnes de déchets par an dans une ville universitaire qui génère environ 35 000 tonnes de déchets ménagers par an et fera de Dschang une ville modèle en matière de gestion des déchets.

Pour le maire de Dschang Jacquis Kemleu, c’est le fruit de la révolution industrielle et de la coopération décentralisée. A travers la Val’Box, la commune entend améliorer son système de gestion et de valorisation des déchets afin d’atteindre notamment un niveau de collecte de 60% en 2021, soit environ 20 000 tonnes de déchets collectés.

Et ainsi s’inscrire définitivement dans la transition verte tout en étant une ville digitalisée. Pour le magistrat municipal, la décentralisation prônée par le chef de l’Etat est une réalité à Dschang. Pour l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, ce projet est l’illustration et la concrétisation de l’efficacité de la coopération décentralisée entre la France et le Cameroun.

Le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam, s’est réjoui de ce que ce projet va générer des revenus pour la commune et constituer une niche d’emplois pour les jeunes. Il a félicité le maire pour les différents travaux engagés pour moderniser Dschang, et l’a exhorté à maintenir le cap.

Le ministre Georges Elanga Obam voit aussi à travers ce projet un message clair passé aux autres collectivités territoriales décentralisées et il ne doute pas que Dschang saura partager son expérience avec elles. Il a salué la coopération entre la France et le Cameroun qui a permis la réalisation de ce projet.

L’action s’inscrit dans le cadre du projet de déploiement de politiques publiques de gestion des déchets dans la perspective de la protection de l’environnement, de la santé des populations et de l’image de la ville historique et universitaire de Dschang, que le dispositif a été recherché et acquis. Il est en train de se réaliser grâce à l’accompagnement de la Société Ar-Val qui a déclenché le financement FASEP, innovation verte, en se rapprochant du Trésor Français, et en bénéficiant d’une aide financière pour concevoir et réaliser le processus de traitement des déchets « Val’Box ». L’objectif est de répondre à la demande de la commune de Dschang, qui a construit une plateforme de 800 m² en béton armé, conformément aux spécifications techniques contenues dans le cahier de clauses techniques particulières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here