Reprise des activés sur le terminal pétrolier du port de Douala-Bonabéri après 20 ans d’inertie

0
191

(BFI) – Après sa reconstruction, le terminal pétrolier du port de Douala-Bonabéri a accueilli ce 11 avril 2021 un tanker. Cet évènement marque la reprise d’activité sur cette infrastructure après 20 ans d’inactivités.

« L’appontement pétrolier sur le duc d’Albe reconstruit du port de Douala-Bonabéri est entré en fonction dimanche 11 avril 2021. Le navire pétrolier Eships Barracuda est le premier à être opéré dans ce nouvel ouvrage », apprend-on de l’autorité portuaire.

Le tanker en escale à Douala a une longueur de 120 mètres et une largeur de 20 mètres. En provenance de Lomé, au Togo, il transporte à la fois des produits chimiques et pétroliers.

Depuis l’année 2001, le duc d’Albe pétrolier du port de Douala-Bonabéri avait été complètement détruit après deux accidents successifs de navires. Pour l’accueil provisoire des navires pétroliers, le quai n°1 du port conventionnel a été aménagé provisoirement pour les opérations de déchargement des cargaisons des produits pétroliers destinés au marché national et à certains pays de la sous-région.

Mais il y avait de grands risques d’incendie et d’explosion pouvant embraser le port conventionnel en général et le quai n°1 en particulier. Avec l’entrée en fonction du terminal pétrolier, le port de Douala va fortement diminuer ces risques d’incendie, car il dispose désormais d’une infrastructure appropriée.

Les travaux d’un duc d’Albe moderne ont été conduits depuis 2019 par E.JN. Negri, entreprise française spécialisée dans les travaux maritimes et fluviaux. L’entreprise avait pour mission de construire une passerelle d’accès piéton et support de canalisation, 2 ducs-d’Albe d’accostage et 2 ducs-d’Albe d’amarrage pour un coût de 10 milliards de FCFA.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here