Les travaux en cours de la Transgabonaise, qui reliera Libreville à Franceville, ont généré 2 000 emplois directs

0
273
Chantier-route_Gabon

(BFI) – Au Gabon, la réhabilitation de la Transgabonaise, qui relie Libreville et Franceville sur 780 km, a généré près de 2 000 emplois directs, en plus de la mobilisation des PME locales. Le chantier de 1,1 milliard est exécuté par la SAG, filiale de Meridiam et d’Arise, qui assurera une concession de 30 ans.

La réhabilitation en cours de la « Transgabonaise » profite significativement à la main-d’œuvre locale. Selon la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le chantier a favorisé la création de près de 2 000 emplois directs. Elle l’a fait savoir le 4 septembre, au cours de son discours de politique générale devant les députés.

A l’en croire, cette route qui reliera Libreville à Franceville sur 780 km met également à contribution les PME locales, qu’elle considère à juste titre comme « des acteurs incontournables de la transformation économique ».

Considéré comme l’un des plus grands chantiers routiers d’Ali Bongo Ondimba après la route Port-Gentil – Omboué, la réhabilitation de la Transgabonaise (le plus long axe routier du pays) est exécutée par la Société autoroutière du Gabon (SAG), filiale de Meridiam et d’Arise dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). Elle assurera l’exploitation sur une durée de 30 ans.

Financée à hauteur de 600 milliards de FCFA ($1,1 milliard), cette route, traversant le pays d’est en ouest, permettra de relier les grands bassins agricoles. Le projet concerne deux principaux axes : les Nationales n°1 et 3 sur le tronçon Owendo-Ndjolé-Carrefour Leroy-Lastourville-Moanda-Franceville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here