Le Nigéria va lancer sa monnaie viruelle, E-Naira, en octobre 2021

0
37

(BFI) – En 2020, le Nigeria est classé troisième utilisateur de monnaies virtuelles au monde après les Etats-Unis et la Russie. Le pays va lancer le 1er octobre 2021, une version numérique de sa monnaie, le eNaira. Ce projet vise à baisser la popularité des cryptomonnaies, qui gagnent la première économie du continent africain et constituent un énorme facteur de risque financier.

Le Nigeria veut être à la pointe de la monnaie digitale en Afrique. Le pays envisage l’introduction d’une monnaie numérique de banque centrale à partir du 1er octobre 2021. Pendant que le Ghana a atteint sa phase test, l’Afrique du Sud et le Maroc en sont encore au stade préparatoire. L’objectif est de développer le e-naira, une monnaie virtuelle à partir du smartphone via une application.

La commission prévue dans le cadre du projet e-naira est de l’ordre de 3% à 5% alors que les établissements spécialisés dans les transferts prélèvent jusqu’à 9% du volume de l’opération. Cet usage surtout en Afrique sub-saharienne où le taux de bancarisation est encore de l’ordre de 10%, s’avère donc être un bon outil pour atteindre un nouveau public.

Outre les cryptomonnaies qui s’épanouissent bien en Afrique, cette monnaie devrait être un outil compétitif face aux monnaies digitales privées plébiscitées par les Africains. Le bitcoin qui échappe à tout contrôle des gouvernements en fait d’ailleurs partis puisque le Nigeria, soupçonnant des risques de fraudes, a interdit à ses banques de réaliser des transactions dans cette devise numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here