Le Congo-Brazzaville se vend à l’étranger

0
137
Serge Christel Sassou
Le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé, Denis Christel Sassou N'Guesso

(BFI) – Le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé, Denis Christel Sassou N’Guesso, a eu des échanges du 24 au 26 août, à Paris en France, destinés à parfaire des accords dans divers domaines avec des partenaires européens.

Lors de son séjour, Denis Christel Sassou Nguesso s’est entretenu avec plusieurs chefs d’entreprises françaises et étrangères, en marge de la conférence internationale initiée par le Mouvement des entrepreneurs de France (Medef).

Echangeant avec Shmuel Friedman, ancien chef de cabinet au ministère israélien de l’Agriculture, le ministre a présenté à son hôte le projet de création d’un centre de production d’engrais qui doit faire l’objet d’un partenariat public-privé. Ce projet devrait, à terme, permettre d’améliorer la production agricole locale, renforcer la sécurité alimentaire et ouvrir la voie à d’importantes opportunités d’exportation de produits agricoles congolais.

Shmuel Friedman, qui n’a pas caché son enthousiasme pour cette initiative, a fait part au ministre de son entière disposition à l’accompagner, en mettant à contribution sa riche expérience en la matière.

Dans le même optique, le ministre congolais a également discuté avec François Juniet, président de la société Mobilis SA, une entreprise spécialisée dans la signalisation maritime, la collecte de données géographiques et la gestion du trafic maritime. Ce dernier a présenté au ministre le projet de sa société de participer à la gestion du trafic le long de la côte congolaise, en y déployant un système de surveillance qui devrait permettre de contrôler les activités de pêche et toutes les autres activités industrielles qui s’y passent, afin d’améliorer la gestion des navires et plus largement à optimiser les performances du port de Pointe-Noire.

La santé numérique, un autre domaine dans lequel le Congo envisage des partenariats

La possibilité du déploiement de la société de santé numérique ReLyfe au Congo a été au cœur des échanges entre Denis Christel Sassou Nguesso et le Dr Adnan El Bakri, un des dirigeants de ladite entreprise. Les solutions proposées par cette firme pourront aider le Congo dans la création d’une plateforme de communication de données de santé entre les personnels sanitaires et les citoyens.

Poursuivant son programme de travail, le ministre a accordé une audience à Christian Van de Sompel, directeur de Sopex Consulting, une société minière déjà active au Congo, qui travaille, parallèlement, pour la relance de l’hévéaculture dans la Lékoumou. Christian Van de Sompel a confié avoir identifié un certain nombre d’opportunités que son entreprise compte saisir. L’échange entre les deux personnalités a permis d’entrevoir les intérêts privés et publics qui seront générés par ce projet.

S’agissant des finances, le ministre congolais a initié avec le directeur adjoint en charge des financements de la banque française Bpifrance, une réflexion sur les axes de coopération entre le Congo et cette institution financière. La banque française entend mettre ses connaissances à profit pour aider le Congo à attirer plus d’investisseurs français.

Toujours dans le cadre de sa séance de travail, Denis Christel Sassou Nguesso s’est entretenu avec le directeur général délégué du groupe Geocoton Advens, Karim Ait Talb. Les deux parties envisagent de mettre en place un programme qui faciliterait l’accès de la population à une énergie propre et renouvelable.

Outres les chefs d’entreprises européennes, le ministre a également échangé avec l’homme d’affaires congolais, Claude Wilfrid Etoka, président-directeur général du groupe Eco Oil SA. Leurs discussions ont tablé sur le partenariat entre le ministère en charge de la Promotion du partenariat public-privé, la société Eco Oil, le Club PPP MedAfrique de Paris et le Centre de prospective pour le développement.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here