La Sonatrel va en guerre contre les « auteurs d’actes de vandalisme sur les équipements électriques »

0
111

(BFI) – Après le nouvel incident survenu sur la ligne de transport entre Mangombé et Oyomabang la semaine dernière, et qui avait plongé la ville de Yaoundé dans le noir pendant pratiquement 48 heures par endroit, le directeur général de la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel), Victor Mbemi Nyankga, annonce la remise en service de ladite ligne depuis le 24 mars 2021 dans la soirée indique Investir au Cameroun.

Mais, dans le communiqué signé à cet effet le 25 mars 2021, Victor Mbemi Nyankga (photo) adresse surtout une mise en garde à ceux qu’ils appellent « les saboteurs et auteurs d’actes de vandalisme sur les équipements électriques ». « Les auteurs desdits actes criminels sont déjà identifiés et seront désormais interpelés et déférés systématiquement devant les tribunaux compétents en vue de sanctions rigoureuses conformément à la loi », menace le DG de la Sonatrel.

De sources internes au secteur de l’électricité au Cameroun, si les actes d’incivisme et de sabotage participent effectivement à la détérioration du service public de l’électricité, ces facteurs apparaissent cependant marginaux, en comparaison avec la vétusté des équipements et les difficultés de maintenance observées sur le réseau de transport, notamment depuis le transfert de cette compétence à la Sonatrel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here