La SMID engage ses premiers chantiers à Douala

0
421
douala_images
(BFI) – Le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, président du Conseil d’administration de la Smid, a évalué les chantiers de construction de deux projets de montants respectifs de 2,238 millions de FCFA et 5,152 millions de FCFA.

Dr Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD), par ailleurs président du conseil d’administration (PCA) de la Société métropolitaine d’investissement de Douala (Smid) était sur le terrain en fin janvier 2020 pour constater le démarrage effectif des premiers chantiers du portefeuille de cette entreprise. Il s’agissait de la première visite de ce type depuis la création de la Smid il y a sept 7 mois. Deux projets majeurs sont en cours d’implémentation dans la capitale économique : la construction d’un parc de loisirs à la vallée de Besseke, et la construction d’un nouveau marché à New-Déido.

Le projet de parc de loisirs est exécuté par l’entreprise Dik’s Business Group. Il prévoit la construction d’un grand espace composé de centres commerciaux, d’espaces ludiques, d’aires de sport, d’espaces verts assortis d’une forêt urbaine pour un montant global de 2 238 980 FCFA, dont 1 711 184 FCFA, sous financement Smid.

Sur le terrain, l’entreprise prestataire effectue d’importants travaux de remblais sur un sol fortement marécageux. Pelleteuses, camions et élévateurs y font des rotations incessantes sous l’œil attentif du directeur de la production et de l’exploitation de la Smid, l’ingénieur du marché, et sous le contrôle des représentants de la Smid, maître d’ouvrage du projet. Pour la réalisation desdits travaux, l’entreprise a un délai de 20 mois.

Si les travaux de construction du nouveau marché new-Déido sont encore attendus, Dr Fritz Ntone Ntone confirme néanmoins « l’irréversibilité du processus » engagé depuis quelques mois. Jusqu’ici, l’on a assisté à des concertations, sensibilisations, études diverses, enquête de satisfaction. Des réunions parfois tendues ont eu lieu entre la CUD, la Smid et les représentants des commerçants de ce marché vétuste et insalubre. Le premier magistrat municipal de la ville de Douala a d’ailleurs mis en garde contre toute tentative de freiner ledit processus.

Toutefois, le Pca de la Smid émet des assurances aux commerçants visiblement inquiets sur l’impact des travaux sur leurs activités commerciales. « Les pouvoirs publics veulent mettre à votre disposition un cadre propice à vos activités. Nous sommes-là pour vous protéger, préserver le patrimoine de l’Etat, ainsi que les usagers de ce marché », a précisé Dr Fritz Ntone Ntone aux représentants des commerçants. Dans ce projet, la participation de la Smid s’élève à 1 781 317 FCFA.

Pour information, le total des premiers chantiers de la Smid se fixe globalement à 16,421 millions de FCFA, pour une participation Smid de l’ordre de 8,379 millions de FCFA. Outre les deux chantiers visités, on a la construction des marchés de Bonamoussadi et de la Cité des palmiers, celle d’un Centre de conférence international, entre autres. La Smid est dotée d’un capital de 3,5 milliards de FCFA dégagés suite à un appel public à l’épargne sanctionné par une levée de fonds de 5,04 milliards de FCFA, sur 10 milliards de FCFA escomptés. Le taux de rentabilité interne de la Smid culmine à 17,7% pour un délai de récupération de 6 ans et demi.

Ecomatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here