La production d’igname estimée à près de 900 000 tonnes en 2020

0
69

(BFI) – Au Togo, la production d’igname a augmenté de 8% sur les quatre dernières années. En effet, selon les données de la BCEAO, elle est passée de 832 000 tonnes en 2017 à près de 900 000 tonnes en 2020. 

Dans le détail, la production d’igname, tubercule n°2 au Togo derrière le manioc, s’est élevée à 858 000 tonnes en 2018 et à 874 000 tonnes en 2019. 

Ces chiffres laissent suggérer une dynamique de développement au sein de la filière qui est l’une des priorités du Programme d’Investissement Agricole et de sécurité alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN) lancé par le gouvernement 2017. 

Ce programme à 1 250 milliards de FCFA prenait en compte quatre axes principaux à savoir : la réalisation d’infrastructures de production, le soutien à la planification et à la gestion des unités spatiales de développement agricole, la formation agricole, le recours aux nouvelles technologies.

Par ailleurs, bien que ces performances soient plutôt encourageantes, le pays est très loin derrière la Côte d’Ivoire et le Bénin, qui ont respectivement sur la même période une production moyenne de 7 millions et 3 millions de tonnes. 

En rappel, l’Etat togolais ambitionne d’améliorer la productivité et les rendements de la filière plantes à racines et tubercules (igname, manioc, patate douce) qui occupent plus de 15% de la surface agricole totale du pays; et ce,  dès la campagne agricole 2021-2022. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here