La BAD intéressée par l’amélioration des procédures de gestion foncière au Cameroun

0
130
Serge
Serge N'Guessan, directeur de la BAD pour l'Afrique Centrale

(BFI) – Les responsables de la Banque africaine de Développement (BAD) conduits par leur directeur général, région Afrique centrale, Serge N’guessan, étaient reçus en audience le 6 juillet au ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf). Sous la coordination du ministre Henri Eyébé Ayissi, ils ont passé en revue plusieurs aspects allant de la coopération bilatérale entre la BAD et le Mindcaf, aux stratégies et procédures devant améliorer la gestion foncière au Cameroun.

En effet, les projets d’infrastructures routiers représentent environ 43% du portefeuille de la BAD au Cameroun. Pour les réaliser, il faut déplacer des populations, mobiliser de la terre, entre autres. Pourtant, les processus d’expropriation et d’indemnisation prennent du temps et ne sont toujours pas aisés à cause de plusieurs facteurs. D’où le ralentissement de plusieurs réalisations infrastructurelles. « Nous sommes venus échanger avec le ministre en charge des Domaines et du Cadastre pour voir les possibilités d’amélioration du processus d’indemnisation, qui est central dans la conception des opérations financées par la BAD », a relevé Serge N’guessan.

Dans l’optique de poursuivre la vision de la BAD qui veut être une banque d’impact. Serge N’guessan, estime qu’il faut accélérer les procédures. « Parce que la finalité des investissements c’est que les infrastructures puissent se réaliser le plus rapidement possible, afin que les populations puissent en bénéficier », a-t-il souligné.

Au niveau du ministère des Domaines, une réflexion est déjà engagée dans l’optique de faciliter la gestion foncière. « Nous avons financé le projet Pamocca qui est un projet de modernisation du cadastre camerounais et d’amélioration du climat des affaires. Ce projet tire à sa fin mais nous souhaitons profiter de ses acquis pour accélérer la modernisation de la gestion foncière », a-t-il dit. Le ministre Henri Eyébé Ayissi a salué la forte implication de la BAD qui opère depuis longtemps au Mindcaf, à travers le projet de modernisation du cadastre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here