Joseph Dion Ngute reçoit le représentant de la Bad pour l’Afrique Centrale

0
52

(BFI) – Le directeur régional Afrique centrale de la Banque africaine de Développement (BAD) n’a pas perdu de temps au lendemain de la présentation de ses lettres d’introduction au ministre des Relations extérieures. Dr Serge N’Guessan était l’hôte du Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, à l’Immeuble étoile.

Au-delà de la simple visite de courtoisie pour un premier contact entre les deux personnalités, la rencontre du 25 mai 2021 a été l’occasion de faire le point de la coopération bilatérale et surtout de prendre en compte les attentes du Cameroun vis-à-vis de cette institution financière. Trois pôles d’intervention ont été mentionnés par le chef du gouvernement, selon le Dr N’Guessan. Le premier concerne la modernisation des infrastructures.

« J’ai rassuré le Premier ministre que la banque est déjà présente dans ces grands secteurs. Nous avons un engagement d’environ 1 480 milliards de F avec 40% de cet engagement dans le secteur des infrastructures », a-t-il indiqué à la presse à l’issue de l’entretien. Des interventions qui touchent des domaines aussi variés que le secteur énergétique avec l’intervention de la BAD dans des projets comme les barrages de Lom Pangar et Nachtigal, les projets routiers. S’agissant justement de ce dernier volet, le directeur régional Afrique centrale de la BAD a annoncé, que cette institution entendait focaliser ses interventions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avec la signature, dans les prochains jours, d’un accord de financement de la Ring Road.

Le second pôle d’intervention concerne l’industrialisation du Cameroun. « La BAD sera aux côtés du Cameroun, surtout pour renforcer l’implication du secteur privé. Nous avons les infrastructures. Le secteur privé doit jouer sa partition. A la BAD, nous souhaitons l’appuyer pour lui permettre de le faire » a souligné le Dr Serge N’Guessan qui a du reste annoncé une descente à Douala dans les prochains pour rencontrer les acteurs du secteur privé et les mouvements patronaux. Ultime préoccupation du gouvernement, la création des emplois pour les jeunes et les femmes. Ici également, l’action de la Banque africaine de développement se met déjà en chantier. « Nous avons pour les jeunes, et cela, le président Adesina de la BAD l’a déjà annoncé, l’intention d’aider le Cameroun à créer la banque d’investissement des entrepreneurs jeunes. C’est un projet innovant que nous voulons accélérer en vue de mettre en œuvre la vision du chef de l’Etat » a conclu l’hôte du Premier ministre, chef du gouvernement.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here