En Côte d’Ivoire, la campagne cotonnière 2021/2022 s’annonce historique

0
123
coton

(BFI) – En Côte d’Ivoire, la filière coton a affiché sur la dernière décennie un rythme de progression soutenue. Le sous-secteur est l’un des plus dynamiques d’Afrique de l’Ouest.

Selon l’Association professionnelle des sociétés cotonnières (Aprocot-CI), la récolte d’or blanc atteindra 580 000 tonnes durant ladite saison contre 558 000 tonnes en 2020/2021. Cette production anticipée, qui devrait être la plus forte de l’histoire du pays sera réalisée sur une superficie de 460 000 hectares.

D’après Brou Kouakou, secrétaire exécutif de l’Aprocot-CI, ces bonnes perspectives s’expliquent avant tout par l’engouement croissant des exploitants pour la culture de la fibre dont les prix sont de plus en plus attrayants.  

En effet, depuis la campagne 2019/2020, les autorités offrent le tarif le plus élevé de la sous-région ouest-africaine en garantissant 300 Fcfa pour le kilogramme de fibre. Le rang des exploitants de coton a ainsi augmenté passant de 117 766 producteurs durant ladite campagne à 132 525 au cours de la saison 2020/2021.   

En 2020/2021, la Côte d’Ivoire a été le second producteur africain de coton derrière le Bénin (730 000 tonnes), devant le Burkina Faso (492 600 tonnes) et le Mali (147 200 tonnes). Cette hiérarchie reste cependant loin d’être figée compte tenu des prévisions des autres pays producteurs.

En Côte d’Ivoire, les principales compagnies présentes dans la filière coton sont la Compagnie ivoirienne pour le développement du textile (CIDT), Global Cotton, Ivoire Coton, la Compagnie ivoirienne de Coton (COIC) et la Société d’exploitation cotonnière (SECO-OLAM).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here