Diana Layfield, nouvelle présidente de CDC Group

0
24

(BFI) – CDC Group, institution de financement du développement et investisseur d’impact du Royaume-Uni, a annoncé ce jeudi 25 novembre, avoir nommé Diana Layfield en tant que nouvelle présidente en remplacement de Sir Graham Wrigley qui quittera ses fonctions début 2022.

Jusque-là présidente des partenariats EMEA & VP Product Managment chez Google, Diana Layfield est également directrice non exécutive chez AstraZeneca. Avant Google, elle a occupé des postes de direction chez Standard Chartered Bank, notamment celle de directrice générale de la région Afrique. Avant de rejoindre Standard Chartered en 2004, elle était PDG d’une start-up technologique.

Première femme à diriger le groupe CDC, elle est actuellement membre du conseil de la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

Nouveau positionnement

La responsable arrive à la tête de l’institution dans un contexte où l’organisation se prépare à se renommer British International Investment. La nouvelle entité veut  mieux indiquer la place de l’entreprise dans l’offre de financement international du gouvernement britannique. L’institut basé à Londres veut désormais expliquer clairement à ses partenaires internationaux son nouveau mode de fonctionnement.

En rappel, CDC contribue à résoudre les plus grands défis mondiaux en matière de développement en investissant des capitaux patients et flexibles pour soutenir la croissance et l’innovation du secteur privé. Entre 2022 et 2026, la société devrait réaliser entre 1,5 et 2 milliards de livres sterling d’investissements d’impact par an. Plus de 3 milliards de livres sterling seront des investissements de financement climatique pour aider les pays à atteindre le zéro net d’ici 2050 et à s’adapter à l’impact de l’urgence climatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here