Destination Qatar pour une performance de taille

0
55

(BFI) – La Coupe du monde 2022 a démarré le 20 novembre dernier au Qatar pour se clôturer le 18 décembre. Et l’on s’interroge.  Est-il normal que l’Afrique, avec autant de grands footballeurs qui font des merveilles dans les championnats européens, ne puisse avoir pour meilleure performance que les quarts de finale disputés respectivement par le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010 ? Pourquoi ce stade de la compétition est-il impossible à franchir alors que chez les moins de 17 et 20 ans et dans les prestigieux Jeux olympiques, les Africains se sont déjà illustrés au plus haut niveau ? 

Les cinq représentants africains au mondial vont devoir relever les défis les plus difficiles pour donner des réponses aux questions qui taraudent l’esprit des dirigeants du football continental. Dans la phase de groupes, en effet, le Sénégal, champion d’Afrique, débute par les Pays-Bas, le Cameroun croisera le Brésil, sur la route du Maroc se trouvent la Belgique et la Croatie, la Tunisie jouera la France championne du monde en titre et le Ghana sera face au Portugal.

Mais la destination Qatar peut être le bon challenge pour espérer une performance de taille. A défaut de remporter le titre, briser le plafond de verre des quarts de finale sera déjà considéré comme un exploit grandeur nature pour améliorer le record d’une sélection africaine à la phase d’une Coupe du monde. A l’image du Ghana qui avait laissé filer cette énorme opportunité en Afrique du Sud contre l’Uruguay, l’on a le droit d’affirmer que les contre-performances des représentants du continent à cette compétition ne se résument pas aux simples questions d’organisation comme des primes impayées.  Elles sont plutôt d’ordre mental voire psychologique. Aussi longtemps que les sélections africaines de football iront à la Coupe du monde sans la ferme détermination de viser l’or, elles continueront à jouer les seconds rôles.

Bertrand Abégoumégné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here