Covid-19 : vers une interdiction du vaccin AstraZeneka au Cameroun

0
102
Manaouda Malachie

(BFI) – Le gouvernement camerounais a annoncé vendredi 12 mars dernier qu’il ne va pas utiliser le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca. Une décision qui intervient après celles similaires de plusieurs pays européens où de graves complications sanitaires ont été enregistrées à la suite de l’injection de ce vaccin.

Au moment où les effets secondaires du vaccin AstraZeneca continuent d’alimenter les débats, je tiens à préciser que j’ai saisi le Conseil Scientifique et le National Immunisation Technical Advisory Group (NITAG), pour avis en vue d’interdire l’utilisation de ce vaccin “, a déclaré vendredi 12 mars dans un tweet le ministre camerounais de la Santé, le Dr Manaouda Malachie.

Lundi, le ministre de la Santé Publique avait annoncé dans un autre tweet sur sa page officielle que les premières doses des vaccins anti-Covid d’AstraZeneca devraient arriver dans le pays dans deux semaines.

Distribué en Afrique grâce, notamment, à l’initiative COVAX -un plan mondial lancé en 2020 afin de garantir l’accès aux vaccins pour les pays très pauvres- ce vaccin a été suspendu par le Danemark, la Norvège et l’Islande. Le Cameroun doit en principe recevoir 1,7 millions de doses dans le cadre de cette initiative selon les autorités sanitaires du pays.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pourtant déclaré dans un communiqué ce même vendredi qu’il “n’y a pas de raison de ne pas utiliser” le vaccin d’AstraZeneca.

Pour l’agence sanitaire de l’ONU, les avantages du vaccin d’AstraZeneca dépassent de loin les effets secondaires constatés. A ce jour, le Cameroun a enregistré 42 286 cas de Covid-19 dont 633 décès.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here