Célestin Tawamba signe son deuxième mandat à la tête du patronat camerounais

0
166
Célestin TAWAMBA
Célestin TAWAMBA, Président du Groupement Inter professionnel du Cameroun

(BFI) – Le président sortant a été reconduit à la tête du Groupement interpatronal du Cameroun au terme de la 129e assemblée générale ordinaire le 16 décembre 2020 dernier à Douala.

95,51% des suffrages. C’est par ce score que Célestin Tawamba a été réélu au poste de président du conseil d’administration du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), le 16 décembre 2020 dernier. La session électorale était conduite par André Siaka, membre du Conseil des sages. Sur les 223 électeurs qui ont valablement exprimé leurs suffrages, 213 ont voté en faveur de la liste Tawamba, contre 10 bulletins nuls. Pour le président du Gicam, cette confiance renouvelée donne plus de force pour atteindre les objectifs stratégiques du mouvement. Des objectifs qui se déclinent en trois principales articulations rappelées par célestin Tawamba dans ses différentes interventions de circonstance.

Premièrement, renouveler le dialogue public-privé. Ceci devrait se matérialiser à travers le remplacement du Cameroon Business Forum par un cadre de concertation permanent efficient et dont le mandat couvrirait toutes les problématiques de l’environnement des affaires, tout en instaurant un dialogue public-privé sincère.

Deuxièmement, la nouvelle équipe va œuvrer au changement du paradigme fiscal du Cameroun. « On ne peut pas concevoir qu’on fiscalise le chiffre d’affaires. On ne peut pas concevoir qu’une entreprise qui vient d’être créée paie 5% du chiffre d’affaires du moment où elle a un revenu qui est inférieur à ce taux », a souligné Célestin Tawamba, jugeant la fiscalité actuelle « confiscatoire et prédatrice », « en même temps qu’elle entretient l’informel et détruit l’investissement ».

Troisièmement, il est question de travailler pour que les entreprises camerounaises soient plus fortes. Autant de défis à relever en collaboration avec le gouvernement tout au long du prochain mandat. Pour cet acte II à la tête du Gicam, Célestin Tawamba qui conduit une équipe de 11 personnes en plus de lui-même, voudrait « faire gagner l’entreprise pour faire gagner le Cameroun ».

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here