Cameroun paye 11 milliards FCFA de pénalités par an pour les lenteurs dans le déchargement des hydrocarbures importés

0
99
DG SCDP

(BFI) – « Vous savez que l’État paye les surestaries (pénalités) chaque fois qu’un bateau vient et qu’il doit rester des jours en trop. Pour l’instant, on est en moyenne à 11 milliards de FCFA de paiement de surestaries », a confié la directrice générale de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP), en marge de la récente mise en service du nouveau quai pétrolier du port de Douala, dans la capitale économique du pays.

Selon Véronique Moampéa Mbio (photo), cette infrastructure dans laquelle le Port autonome de Douala (PAD) a investi 10 milliards de FCFA, permettra de réduire substantiellement ces pénalités liées aux lenteurs dans le déchargement, au port de Douala, des navires transportant les hydrocarbures importés par le Cameroun. En effet, du fait de l’opérationnalisation d’un quai uniquement dédié au déchargement et au chargement des hydrocarbures, « le temps de planche des bateaux sera réduit », souligne la DG de la SCDP.

Par ailleurs, à en croire cette dernière, la mise en service du quai pétrolier du port de Douala permettra désormais d’affréter les bateaux de grandes capacités, ce qui « va réduire le temps de pompage de 30% ». Pour rappel, depuis l’incendie de la Société nationale de raffinage (Sonara) le 31 mai 2019, le Cameroun importe tous les produits pétroliers semi-finis (super, gasoil et pétrole lampant) consommés sur le territoire national.

Investir au Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here