Au Togo, Olam International veut se positionner pour la campagne cotonnière 2021-2022

0
61
Coton

(BFI) – Après la baisse de production de coton de 43%, au terme de la campagne 2020-2021, Olam international s’engage à améliorer le rendement de la nouvelle saison. Le nouvel actionnaire de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) a, dans cette perspective, lancé officiellement le mercredi 9 juin à Tsévié, la campagne 2021-2022 avec de nouveaux objectifs.

« La campagne qui s’ouvre devra traduire de manière irréfutable notre volonté d’honorer l’engagement que nous avons collectivement pris devant le Chef de l’Etat, celui de produire 225.000 tonnes de coton graine en 2025 », a indiqué Martin Drevon, directeur général adjoint chargé des opérations à la NSCT.

Le lancement de cette campagne a été marqué par une rencontre de réflexion entre les différents acteurs de la filière. Objectif : mobiliser les cotonculteurs autour de nouvelles actions visant à assurer une meilleure production.

Dans cette lignée, d’importants moyens sont annoncés au profit des producteurs. « Des tracteurs seront mis à la disposition des producteurs qui n’ont pas les moyens financiers. Nous disposons également des appareils de récolte, pour ceux qui veulent récolter », informe le président de la Fédération nationale des groupements des producteurs du coton, Kouroufei Koussouwè.

En rappel, la production 2020-2021 s’est chiffrée à 66.000 t de coton graine contre 117.000 t pour la campagne précédente, soit une baisse de 43% en un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here