Alios finance Cameroun rembourse 521,1 millions de Fcfa sur son emprunt obligataire de 2018

0
51
(BFI) – Le leader du crédit-bail au Cameroun met ce 19 mars à la disposition du Dépositaire central unique (DCU) des valeurs mobilières de la Cemac, de la bourse unifiée de l’Afrique centrale, une enveloppe totale de 521,1 millions de FCFA. Celle-ci représente l’amortissement du principal de son emprunt obligataire de 2018. Ce 4e paiement portera à plus de 2,1 milliards de FCFA le montant total déjà remboursé par Alios Finance sur cette obligation rémunérée au taux d’intérêt de 5,75%.

Sauf incident majeur, les souscripteurs de la valeur « ALIOS 5,75% Net 2018-2023 » recevront à partir du lundi 22 mars 2021, un coupon de 651,3 FCFA par obligation, soit 555,5 FCFA au titre de l’amortissement et 95,83 FCFA pour les intérêts. Trois jours avant (19 mars), L’émetteur de cet emprunt, Alios Finance Cameroun, aura mis à la disposition du Dépositaire central unique (DCU) des valeurs mobilières de la Cemac, de la bourse unifiée de l’Afrique centrale, une enveloppe totale de 521,1 millions de FCFA. Celle-ci représente l’amortissement du principal de son emprunt obligataire de 2018 (444,44 millions de FCFA), ainsi que les intérêts générés (un peu plus de 76,6 millions de FCFA).

Avec ce paiement (4e du genre), le leader du crédit-bail au Cameroun portera à plus de 2,1 milliards de FCFA le montant total déjà remboursé sur cette obligation rémunérée au taux d’intérêt de 5,75%. Pour rappel, c’est en décembre 2018 que Alios Finance Cameroun (en activité au Cameroun depuis 59 ans) a, dans le cadre de son premier emprunt obligataire privé à la Douala Stock exchange (DSX), réussi un appel public à l’épargne de 8 milliards de FCFA. Arrangé par la filiale camerounaise du groupe bancaire gabonais BGFI, cet emprunt obligataire avait été couronné d’un large succès, car ayant dépassé de 700 millions de Fcfa son objectif de souscription. Une levée des fonds qui visait à financer son plan stratégique 2018-2022 axé sur l’augmentation de sa production de 15% en moyenne par an et la recherche de nouveaux leviers pour accompagner sa croissance de production.

Un leadership consolidé

Comme en 2018, Alios Finance Cameroun est, en 2019, resté le leader des établissements financiers au Cameroun spécialisés dans les opérations de crédit-bail. Dans son rapport sur l’évolution des taux débiteurs pratiqués par les établissements de crédits dans la zone Cemac en 2019, la Beac révèle que l’établissement concentre à lui seul plus de la moitié (52,70%) de l’offre de financement de cette catégorie d’assujettie. Elle est suivie du Crédit foncier du Cameroun avec 18,79 % de part de marché, de PRO-PME (15,38%) et de la Société Camerounaise d’Equipement (11,62). Cependant, l’offre de ces établissements financiers reste très largement en dessous des crédits accordés par les banques. Au cours de la période sous revue, leur offre était de seulement 0,94 % de la production observée.

Pourtant selon les spécialistes, le crédit-bail est la solution de financement adaptée pour l’acquisition des immobilisations des PME et PMI. Compte tenu de la taille et de la valeur socioéconomique du secteur des PME au Cameroun (50% à la création d’emploi et 15% du revenu national/PIB), il est de la responsabilité des pouvoirs publics de lui fournir les outils dont il a besoin pour prospérer, notamment le crédit-bail.

EcoMatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here