Addis-Abeba accueille la 53e édition de la commission des ministres africains des finances sur la Zlecaf

0
77
(BFI) – Les échanges qui se tiennent pendant une semaine par visioconférence à partir d’Addis-Abeba. La Zone de libre-échange continentale africaine et l’économie numérique au menu des travaux.

Du 17 au 23 mars 2021, se tient par visioconférence à partir du siège de l’Union Africaine, Addis-Abeba en Ethiopie, la 53e édition de la Commission et l’édition 2021 de la Conférence des ministres des finances africains, de la planification et du développement économique. Edition placée sous le thème « l’industrialisation durable et la diversification de l’Afrique à l’ère du numérique dans le contexte de la Covid-19 ».  

Sur le justificatif du thème choisit, la Commission économique pour l’Afrique fait savoir que : « le thème de cette année englobe la nécessité pour les pays africains d’atteindre une croissance économique rapide grâce à une industrialisation et une diversification respectueuse de l’environnement tout en tirant parti de la numérisation. Intensifier la numérisation en Afrique pourrait être transformationnelle, aidant l’Afrique à s’industrialiser durablement et à se diversifier au sein d’une économie numérique mondiale qui devrait bientôt dépasser 11 500 milliards de dollars. Les discussions relatives à ce thème exploreront et consolideront les stratégies sur la voie à suivre pour gérer les effets de la pandémie de Covid-19 sur les économies africaines ».  

A l’ordre du jour de ces échanges, la Zone de libre-échange continentale Africaine (Zlecaf) entrée en vigueur le 1er janvier de cette année, notamment le prochain accord sur le commerce électronique. A cela s’ajoute des discussions sur la façon dont l’Afrique peut générer ses propres secteurs pharmaceutiques, et le rôle de la Zlecaf dans ces secteurs.  

Sont attendus au cours de ces échanges des conférenciers tels que : son excellence Abiy Ahmed, Premier ministre éthiopien; S.E. Mme Zainab Ahmed, ministre des finances, du budget et de la planification nationale du Nigéria, qui mènera un débat sur la préparation des systèmes multilatéraux pour aider les pays africains à faire face à des crises comme la covid-19 ; Minouche Shafik, ancienne Gouverneure adjointe de la Banque d’Angleterre et ancienne Directrice générale adjointe du FMI, qui prononcera un discours sur ce que le monde peut retirer de la crise de la Covid-19, du Brexit, du commerce et à quoi l’Afrique devrait s’attendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here