Vers un redéploiement des compteurs intelligents prépayés d’Eneo

0
179
(BFI) – La deuxième composante du projet actuellement en étude vise à la rédaction des règlements pour la finalisation des services de comptage et le déploiement de compteurs intelligents prépayés revèle EcoMatin.

Le secteur de l’électricité camerounais enregistre des pertes techniques et financières considérables. Selon le rapport d’activité 2019 de l’Energy of Cameroon (Eneo), celles-ci s’élevaient à 32,03 %. A cette situation, il faut ajouter le déficit en compteurs, qui rendent difficile le recouvrement des recettes et par ailleurs favorisent la fraude massive. De ce déficit découle entre autres, un faible rendement de distribution en électricité, de fortes réclamations afférentes à la mauvaise facturation, et les pertes enregistrées de 1 à 2% du BIP chaque année.

Fort de ce constat, l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel), a sollicité en 2018 une assistance technique auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) en relation avec le programme Fund for African Private Sector Assistance (FAPA). Ce qui a abouti à la signature de la lettre d’accord de don le 07 novembre 2019 à Yaoundé. Le projet d’étude rendu actuellement à sa deuxième composante, vise à la rédaction des projets de textes règlementaires pour la finalisation des services de comptage, ainsi que le déploiement de compteurs intelligents prépayés. L’enveloppe globale dédiée au projet s’élève à 304 millions de Fcfa, donc 291 millions de Fcfa, mis à disposition, par la Banque Africaine de Développement, à travers le Fund for African Private Sector Assistance (FAPA), et 12 millions de Fcfa, qui représentent la contrepartie camerounaise. Sous la coordination de l’Arsel, le projet a pour but de combler le déficit de comptage dans l’industrie électrique camerounaise au moyen d’une assistance technique. A ce titre le projet se réalisera, selon les informations obtenues au niveau des services de Arsel avec « la mise en place d’un nouveau modèle d’entreprise en vue de la création et à l’attribution des licences à de nouvelles entités, les fournisseurs de compteurs, pour la fourniture des services de comptage innovants aux gestionnaires des réseaux de distribution par le biais d’un contrat de niveau de service entre les Gestionnaires des Réseaux de Distribution (GRD) et les fournisseurs de compteurs».

Environ 4,4 millions de ménages et de résidences qui auront accès à des compteurs pourront payer leurs consommations exactes, à travers des cartes rechargeables à l’instar des cartes de téléphonie. Ce qui éliminera la pratique de la facture estimative, source de méfiance, des années durant, entre les entreprises de distribution et la clientèle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here