Vers la construction de 14 postes de péages automatiques au Cameroun

0
179
Péage routier
Le visage actuel du péage routier camerounais

(BFI) – Le ministre camerounais des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a signé, le 11 mars à Yaoundé, un contrat avec le groupement Razel-Bec/Egis Projets pour l’automatisation de 14 des 44 postes de péage que compte le réseau routier national.

Ces 14 postes qui représentent 75% des recettes globales du secteur sont : Mbankomo, Tiko, Mbanga, Manjo, Boumnyébel, Edéa, Nsimalen, Nkometou, Bafia, Bayangam, Foumbot, Bandja, Matazem et Dschang. Ils sont situés sur les axes routiers Yaoundé-Douala-Limbé, Yaoundé-Bafoussam-Bamenda, Douala-Bafoussam et sur l’accès à l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen.

Suivant le cahier de charge, ces nouveaux postes de péage incluront une zone d’entonnement (zone d’approche) comprenant une chaussée en structure rigide de deux voies chacune (2 x 3,5 m de largeur), deux accotements de 2 m de largeur chacun.

La plateforme d’un poste de péage, quant à elle, comprendra : deux chaussées en structure rigide de deux voies chacune, trois îlots de 2 m de largeur chacun y compris l’ensemble du génie civil, les équipements et cabines péagers, deux trottoirs de 1,5 m de largeur chacun, l’assainissement de la plateforme et des îlots, les équipements de signalisation et d’exploitation.

Les bâtiments des postes de péage, pour leur part, sont constitués de : un rez-de-chaussée, un étage, un parking et une voirie d’accès sécurisé spécifique, un groupe électrogène et sa dalle, l’ensemble des réseaux et équipements, l’assainissement et les clôtures. Les zones de stationnement, elles, disposent des espaces marchands en amont et en aval des postes de péage.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here