Une augmentation des capacités de stockage des produits pétroliers envisagée au Cameroun

0
167
SCDP

(BFI) – Selon un récent rapport du Comité technique de réhabilitation (CTR) des entreprises du secteur public et parapublic, les capacités de stockage de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (SCDP) ne sont pas réglementaires.

À ce jour, indique la CTR, les stocks de sécurité de la SCDP sont de 110 000 m3(soit 20 jours d’autonomie au lieu de 30 jours réglementaires) tandis que les stocks outils sont de 55 000 m3(soit 10 jours d’autonomie au lieu des 15 jours réglementaires).

« Conforment à la réglementation, les stocks de sécurité encore appelés stocks stratégiques, établis par les pouvoirs publics pour faire face à une rupture grave en approvisionnements, devraient se situer à 30 jours d’autonomie (155 000 m3 de produits pétroliers), tandis que les stocks outils sont situés à 15 jours d’autonomie (83 000 m3) et les stocks commerciaux à 10 jours d’autonomie (51 000 m3) », rapporte la CTR.

En conséquence, indique le CTR, les besoins en termes de renforcement des capacités de stockage de la SCDP s’élèvent à 108 000 m3pour les produits blancs (essence, gazole, kérosène, etc.) et 15 000 tonnes métriques (TM) pour le GPL ou gaz domestique. « La priorité serait de construire 35 000 m3 des réserves à Douala dans un premier temps, puis 30 000 m3 à Yaoundé, dans un second temps », révèle le Comité.

En 2019, la SCDP a lancé un processus de sélection des entreprises pour un projet de construction de deux bacs de stockage de 10 000 m3de gasoil chacun, dans ses dépôts de Yaoundé et de Bafoussam, respectivement capitale politique et régionale de l’Ouest. Pour l’heure, on ignore à quelle étape est rendu le processus.

Rémy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here