Un projet hôtelier en gestation à Douala

0
122

(BFI) – Dans quelques mois, Douala, la capitale économique du Cameroun, et poumon de l’Afrique centrale, va se doter d’une nouvelle infrastructure hôtelière. La convention pour la construction d’un hôtel signée le 9 mars 2021 entre le président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique centrale et deux institutions financières locales.

Panafrican Pacific Plazza, le nom de baptême est à lui seul évocateur de l’ambition affichée par les parties prenantes au projet, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) et deux institutions financières locales. Fruit d’un partenariat qui devrait s’avérer fructueux pour tous, le futur établissement hôtelier qui est en train d’établir ses quartiers à Bonapriso. Doté de 53 chambres et d’autres infrastructures connexes, l’établissement hôtelier en gestation au quartier Bonapriso viendra renforcer l’offre dans la capitale économique camerounaise, où le secteur est de plus en plus concurrentiel, à la faveur de l’arrivée de nouveaux opérateurs. Il en est ainsi de l’ouverture prochaine de la première enseigne de la chaîne camerounaise Chrystal Palace, du milliardaire Samuel Foyou ; ou encore du rachat récent de l’hôtel Ibis de Douala par Katara Hospitality, un investisseur qatari.

Pour le président de la BDEAC, Fortunato Ofa Mbo Nchama, la signature de cette convention, dont le schéma de financement est déjà bouclé, s’inscrit dans le cadre de la dynamisation des actions de développement de la ville de Douala. Elle met donc à la disposition des promoteurs 45% du coût total, soit la rondelette somme de 1,75 milliard de F, le reste étant supporté par les banques locales. Et d’inviter les locaux à tout mettre en œuvre pour mériter de la confiance placée en eux par la BDEAC, en ne succombant pas à la tentation d’utiliser les fonds mis à leur disposition pour d’autres projets. L’expérience a montré que de telles initiatives sont généralement vouées à l’échec, génèrent des contentieux et hypothèquent la réalisation des objectifs économiques de départ.

La BDEAC, a réaffirmé Fortunato Ofa Mbo Nchama, se tient quant à elle aux côtés des locaux pour parachever les travaux et mener à bien ce projet. La stratégie de financement inclusif de la Banque, qui lui permet de s’associer aux banques commerciales pour la promotion du développement, la diversification de l’économie, l’incite fortement à s’associer à de telles initiatives, si et seulement si les banques sollicitées jouent franc jeu avec elle pour un partenariat gagnant-gagnant.

Et comme il n’y a pas de développement économique sans promoteurs et bailleurs de fonds, les partenaires, tout en se félicitant de l’heureux dénouement des négociations avec la signature de la convention de partenariat, se sont engagés à tout faire pour mener à bien les travaux pour la réussite du projet.

Grâce au deal conclut avec les promoteurs du Panafrican Pacific Plazza, la Bdeac densifie son portefeuille d’investissements au Cameroun. Locomotive économique de la Cemac, le pays est l’un des principaux bénéficiaires des investissements de cette institution financière sous-régionale, qui, en 45 ans d’existence, revendiquait en 2020 un portefeuille de plus de 1 449 milliards de FCFA dans les six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA, Guinée Equatoriale).

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here