Du soutien pour les acteurs du secteur mines artisanales du Cameroun

0
90
Sable

(BFI) – Ce sont 37 entreprises minières artisanales et à petite échelle (Emapes) qui vont bénéficier de l’accompagnement du Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud). Grâce aux conventions signées avec le Pnud le 03 mars dernier à Yaoundé, ces petits exploitants vont pouvoir booster leurs activités et améliorer leurs revenus.

Elles ont été sélectionnées suite à un appel d’offres national où plus de 80 demandes ont été reçues. Celles retenues ont présenté les business plans les plus pertinents. A l’occasion de l’atelier de restitution de la stratégie nationale des minéraux de développement et du rapport d’actualisation du recensement des artisans miniers, leur partenariat avec le Pnud a été formalisé par des conventions.

Ce sont quatre chaînes de valeur qui seront ainsi mises en avant. Les petites entreprises artisanales opérant dans la transformation de l’argile (en céramique et en briques de terre stabilisées pour la construction des éco-bâtiments), ceux opérant des tailleurs de pierre (pour la décoration des façades de maisons ou le pavage des sols). Il y a également les entreprises qui font dans l’extraction du sable et celles exploitant tout ce qui est lié au gravier, le concassage notamment.

Ce sont 100 000 dollars (55,050 millions de Fcfa ) qui vont être débloqués pour leur fournir des équipements. Des matériels dont ils ont eux-mêmes exprimé le besoin et fourni des spécifications techniques. Il s’agit entre autres de presse-briques, de pirogues, de matériels de protection, de petits matériels d’extraction, etc. Dans les prochains jours donc, un appel d’offres pour le choix d’un prestataire devant fournir les matériels sera lancé. « Nous n’allons pas leur donner des sous en espèces. L’idée ici, c’est d’améliorer la production et la productivité. Parce que dans le passé, nous avons eu des mauvaises expériences. Nous avons fait des transferts d’argent et au final, les matériels qui devaient être achetés ne l’ont pas été. S’ils ne sont pas satisfaits des caractéristiques, ils ne récupèrent pas ces équipements et le prestataire va changer », explique-t-on au Programme en faveur des minéraux de développement.

Par contre, ces responsables auront des fonds de roulement qui vont aider au fonctionnement et au transport de leurs équipements. « La subvention nous permettra de donner un véritable coup d’accélérateur à la mise en œuvre de notre projet par l’implantation de notre unité spécialisée dans la production des blocs de terre comprimée et l’acquisition du matériel de production », indique Cyrille Arthur Zeh Zo’o, directeur général et co-fondateur de Terra-Brik. Il ajoute qu’il est aussi question du suivi-évaluation de leurs activités à travers des ateliers de renforcement des capacités. Pour Eric Marcellin Andela, promoteur de la start-up Keramos Cameroon, le matériel fourni dans le cadre de cette convention va améliorer la qualité de leurs produits mais aussi aider à renforcer leur présence sur le marché.

Au Cameroun, les statistiques sur la transformation de l’argile, la taille des pierres, l‘extraction du sable et la production du gravier sont rares. Les experts s’accordent cependant à reconnaître qu’il s’agit d’activités de plus en plus dynamiques dans le pays, en raison du boom observé dans le secteur des constructions. De ce point de vue, le soutien du Pnud aux entreprises minières artisanales de ces secteurs permettra de booster les activités, afin de leur permettre de mieux répondre à une demande de plus en plus croissante.

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here