Un accord de service aérien entre le Cameroun et l’Algérie pour booster les échanges commerciaux et le tourisme

0
139
la-signature-d-un-accord-aerien

(BFI) – Le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Ngallé Bibéhé, et l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun, Bedjaoui Merzak, ont signé ce 24 février 2021 à Yaoundé, un accord bilatéral relatif aux services aériens, a-t-on appris de sources officielles.

Destiné à promouvoir le tourisme et booster les échanges commerciaux entre les deux pays, cet accord aérien devrait accélérer l’arrivée dans le ciel camerounais de la compagnie Air Algérie. En effet, depuis le début de l’année 2019, l’Autorité aéronautique a annoncé que cette compagnie aérienne sollicite le ciel camerounais.

Pour ce faire, avait précisé cette structure étatique, Air Algérie avait dûment introduit une demande auprès du Comité en charge de l’approbation des programmes des services aériens internationaux réguliers exploités par les compagnies aériennes desservant le Cameroun.

À ce propos, le journal en ligne Air Journal avait d’ailleurs révélé quelques détails du déploiement de cette compagnie aérienne au Cameroun. Il était question, avait révélé le journal, d’ouvrir une escale à Douala, avec trois vols hebdomadaires au départ de l’aéroport d’Alger-Houari Boumediene, grâce à un Boeing 737-800 pouvant accueillir 48 passagers en classe « affaires » et 114 en « économie ».

L’arrivée dans le ciel camerounais d’Air Algérie devrait multiplier l’intérêt que les opérateurs économiques algériens manifestent pour le Cameroun depuis 2018. En effet, le 5 décembre 2018, à Alger, la capitale algérienne, a eu lieu une journée d’information sur les opportunités d’affaires, de partenariats et d’exportation vers le Cameroun et les pays de l’Afrique centrale.

« Nous nous sommes déplacés, ces dernières années, dans de nombreux pays africains pour prospecter les marchés […] Les opérateurs algériens ont à présent une vision claire sur les besoins de ces marchés et le niveau de compétitivité des entreprises algériennes par rapport aux entreprises étrangères déjà présentes sur le marché […] Le Cameroun est une porte ouverte vers la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), qui est un groupement économique très important avec 120 millions de consommateurs, ce qui représente un énorme potentiel pour nous », avait à cette occasion déclaré Hocine Boubtina, le secrétaire général de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex).

« Il y a effectivement des produits finis algériens qui peuvent être écoulés sur le marché camerounais, notamment les produits agroalimentaires et l’électroménager, qui sont compétitifs ; comme il y a des produits camerounais qui peuvent être exportés vers l’Algérie, notamment les produits agricoles et le bois », avait ajouté le premier conseiller de l’ambassadeur du Cameroun en Algérie, Dairou Bouba, qui avait pris part à cette journée d’information.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here