Turkish Airlines renouvelle sa demande de faire de Maroua son hub sous-régional

0
86

(BFI) – Près de 8 ans plus tard, le Cameroun et la Turquie parlent de l’ambition de la compagnie aérienne Turkish Airlines de faire de Maroua, la capitale régionale de l’extrême nord du pays, son hub national.

En effet, le sujet a été évoqué lors d’une audition le 17 février à Yaoundé entre le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, et l’ambassadeur de la République de Turquie à l’issue de son séjour au Cameroun, Ayse Sarac. « En plus de desservir Yaoundé et Douala, l’activité de Turkish Airlines s’efforce de faire de Maroua son hub sous-régional. Par ailleurs, une demande en ce sens avait été formulée par l’entreprise mentionnée, et ce à l’occasion du déploiement de nombreux projets par des hommes d’affaires turcs en mission de prospection à Maroua en 2013 », informe le ministère des transports.

En réponse, le ministre camerounais des transports a rassuré l’ambassadeur « la disponibilité de son département ministériel à travailler avec son successeur pour développer davantage les différents domaines de coopération technique entre le Cameroun et la Turquie dans le secteur des transports ». En d’autres termes, la question reste à l’étude. Sans plus de détails.

Ce n’est pas un hasard si la partie turque vise Maroua. Cette ville du nord est en effet stratégique en ce sens qu’elle est une sorte de carrefour des compagnies aériennes qui desservent les pays du Sahel comme le Tchad, le Mali, le Soudan, la Libye et le Niger via le Cameroun.

Le renouvellement de Turkish Airlines intervient dans un contexte marqué par la pandémie de coronavirus. Une crise sanitaire oblige plusieurs compagnies aériennes à réduire leurs mouvements de vols en prévision d’un retour à la standardisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here