Tout est fin prêt pour la reprise des activités de l’Intercity

0
195
Camrail

(BFI) – Au terme de la 35e session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer), présidé le 28 octobre 2020 par le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehé, il ressort que Camrail, filiale du groupe Bolloré et concessionnaire du chemin de fer camerounais, dit être prêt à relancer l’Intercity.

L’on se souvient que ce train rapide ralliant Yaoundé et Douala, les deux principales villes du Cameroun, n’a plus jamais circulé, après son application dans la catastrophe ferroviaire survenue à Eséka en octobre 2016.

Pour la reprise de ses activités, et en dépit de la rénovation de voitures voyageurs et de l’acquisition de locomotives neuves, l’Intercity verra sa vitesse limitée, à cause des travaux de renforcement en cours sur certains tronçons de la voie ferrée entre les deux capitales du Cameroun.

À en croire Pascal Miny, le Directeur général de Camrail, concessionnaire du chemin de fer au Cameroun, ce train ralliera finalement les deux villes en 4 h 45 min, au lieu de 3 h 30 min auparavant, soit un gap de plus d’une heure. « Il faut prendre en compte le glissement de la voie et attendre le programme quinquennal numéro 2, qui va être finalisé pour un démarrage des travaux en 2022 », a confié Pascal Miny au quotidien gouvernemental, Cameroon Tribune dans sa publication du 29 octobre 2020.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here