Refinancement des banques : la demande dépasse la barre de 300 milliards FCFA en une semaine

0
59
BEAC

(BFI) – La demande de liquidité par les banques de la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) ne cesse de s’accroître depuis le début de cette année 2021. Selon les données rendues publiques par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), l’institut d’émission des six pays sus-mentionnés, l’opération d’injection de liquidité hebdomadaire du 23 mars 2021, a enregistré un nouveau record.

En effet, alors que la banque centrale ne proposait que son enveloppe habituelle de 250 milliards de FCFA pour le refinancement hebdomadaire des banques, ces établissements de crédit, eux, ont exprimé un besoin de 331,2 milliards de FCFA, apprend-on officiellement. Jusqu’ici, cette demande avait culminé à 263 milliards de FCFA, dans le meilleur des cas.

L’augmentation croissante de la demande des banques dans le cadre de ces opérations de refinancement conduites par la banque centrale des pays de la Cemac, témoigne d’une demande plus accrue des crédits de la part des entreprises, des particuliers et des États. Ce qui pourrait amener la banque centrale à revoir à la hausse son offre hebdomadaire en faveur des établissements de crédit.

En effet, au sortir de la réunion du Comité de politique monétaire (CPM) de la Beac du 27 mars 2020, qui avait consacré la reprise des opérations d’injection de liquidité en riposte au coronavirus, l’une des résolutions prises était la hausse de l’offre de liquidité, « dont le volume passe de 240 à 500 milliards de FCFA (les injections ont été bloquées à 250 milliards de FCFA depuis lors, NDLR) ». Ce montant peut d’ailleurs être relevé « en cas de besoin », précise le communiqué final dudit CPM.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here