Paul Biya fixe la feuille de route du gouvernement sur le budget 2021

0
226
Paul Biya

(BFI) – Dans une circulaire signée le 10 juillet 2020, le président de la République, mise sur le respect du nouveau régime financier de l’État et l’anticipation face à l’impact socio-économique économique de la #COVID19 au Cameroun.

La circulaire de la politique budgétaire 2021 obéit à l’esprit d’anticipation. En insistant sur certaines directives, le chef de l’État prépare le gouvernement à mieux surmonter les prochains défis politiques, socio-économiques et culturels. D’où cette précision de la circulaire, « le processus d’élaboration du budget de l’État pour l’année 2021 s’inscrit, d’une part, dans la suite de la mise en œuvre du plan de riposte de la pandémie de la Covid-19, pour atténuer les effets socioéconomiques et faciliter le relèvement post-crise sanitaire et, d’autre part, dans la mise œuvre des premières réformes de la politique de développement économique, social et culturel de la Nation ».

Priorités de l’État

Au centre des préoccupations du chef de l’État, la reprise de la croissance économique. Ce qui permettra de pallier les effets néfastes de la pandémie du Coronavirus. En plus, il s’agira d’achever les grands projets de première génération, d’assurer la révolution agricole et la poursuite de la couverture Santé universelle. En plus, faciliter la réintégration dans le secteur agro-pastoral des personnes démobilisées dans le cadre du CNDDR. À cela s’ajoutent, l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base, à savoir l’eau potable et l’électricité, le renforcement de la lutte contre l’exclusion pour une meilleure protection des personnes vivant avec un handicap.

Budget2021

Axes du budget 2021

D’après la circulaire du président de la République, le processus d’élaboration du budget de l’État pour l’exercice 2021 mettra l’accent sur:
– le renforcement de la prospective socio-économique en vue d’améliorer les capacités du pays à faire face aux chocs endogènes,
– le renforcement de la cohésion sociale et du processus de la décentralisation,
– l’implémentation de la nouvelle stratégie nationale de développement,
– la consolidation des acquis du Programme économique et financier.

Cette feuille de route, traduit la détermination du chef de l’État Paul Biya à accorder une importance capitale à la Stratégie nationale de Développement qui ambitionne de concrétiser la seconde phase de la Vision de développement 2035.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here