Net performance des institutions boursières nigérianes depuis le début de l’année 2020

0
194
bourse

(BFI) – Des institutions financières basées au Nigeria et qui font partie du top 30 des banques cotées sur les marchés financiers africains affichent les meilleures performances boursières depuis le début de l’année 2020. En effet, 5 des 10 meilleures performances ont été enregistrées par des banques nigérianes, dont la première Zenith Bank, a vu la valeur de son action progresser de 13,7%, selon des données comparatives collectées par l’Agence Ecofin.

Deux autres banques nigérianes : FBH Holdings et United Bank for Africa sont deuxième et troisième avec des valorisations boursières en hausse respectivement de 13% et 12,6% sur la même période de référence. Deux autres banques de la plus importante économie d’Afrique en termes de PIB sont dans le top 10. Il s’agit de Guaranty Trust Bank (6e) et Stanbic IBTC Bank (9e).

Pour les analystes, cette performance s’apparente à une correction positive de valeur de la part des investisseurs. En effet, prise en dollar américain, la valeur boursière globale des trois banques cotées les plus valorisées du Nigerian Stock Exchange a baissé de près de 38% depuis le début de l’année 2018. Un fait constant néanmoins, leurs chiffres d’affaires cumulés ont progressé de 8% sur la même période. Les investisseurs ont dû se montrer sceptiques avec le renforcement des régulations au Nigeria, qui est souvent interprété comme un risque sur le bénéfice net.

Chez le gestionnaire d’actifs sud-africains Alla Gray, dont le fonds panafricain hors Afrique du Sud possède trois banques dans son portefeuille, l’attitude des investisseurs est jusque-là irrationnelle. Selon Nick Ndiritu le gestionnaire de ce fonds, avec un ratio cours/bénéfice de seulement 4,6x et un rendement de dividende de 10%, prendre la décision d’investir sur ces actifs est un choix cohérent. Il n’est pas aussi exclu que les banques aient été la victime du désamour global des investisseurs pour le marché des actions au Nigeria, qui est désormais moins rentable et peu liquide comparé aux obligations et bons du Trésor du gouvernement.

En ce début d’année 2020, plusieurs investisseurs semblent avoir de meilleures perspectives pour les banques nigérianes. Dans tous les cas, des analystes de sociétés d’investissement basées au Nigeria affichent un optimisme pour les performances financières des banques. Plusieurs d’entre eux anticipent une hausse probable de 4% du chiffre d’affaires des banques cotées, et si la politique généreuse de dividende se poursuivait, ce serait un gain pour tout le monde.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here