Mahamat Abbas Tolli rassure sur un retour rapide des pièces de monnaies

0
294
Abbas Tolli

(BFI) – Les assurances sont de Abbas Mahamat Tolli qui s’est confié à nos confrères de la télévision nationale, Cameroon Radio Television (Crtv). Le Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) au sujet de la morosité économique ambiante dans la sous-région.    

La rareté des pièces de monnaie reste une problématique préoccupante dans la sous-région Afrique Centrale dont le Cameroun fait partie. Face à cette situation tant décriée, le Gouverneur de la Beac rassure que la situation va bientôt s’améliorer. « Un calendrier précis a été établi pour la livraison rapide de ces signes monétaires », affirme Abbas Mahamat Tolli.  Celui-ci qui reconnaît le retard accusé dans la mise en œuvre de ce calendrier, explique ce retard par l’arrêt des activités dû à la pandémie de la Covid-19.

Toutefois, il faut dire que le Gouverneur de la Beac regrette l’usage parfois détourné des pièces monnaie lorsqu’elles sont émises et injectées dans les circuits économiques. C’est d’ailleurs pour prévenir cette difficile réalité, qu’il invite les citoyens à faire bon usage des pièces de monnaies mises à leur disposition.

S’agissant de la morosité économique ambiante dans la sous-région Cemac dû en grande partie au coronavirus, Abbas Mahamat Tolli reconnaît que cette pandémie a eu des conséquences certaines sur les économies. Il fait savoir que la Covid-19 est intervenue dans un contexte où les économies de la Cemac, confrontées aux défis sécuritaires se remettaient progressivement de la chute des cours de matières premières, surtout celle du pétrole intervenu en mi-mai 2014.

Un net recul de l’activité économique aura ainsi été constaté sur plusieurs branches de l’économie indique le Gouverneur. Il affirme en effet que la croissance économique était projetée de 3,3% en début d’année. Aujourd’hui, sur la base des évaluations effectuées par les services de la banque centrale, une récession de -3,1% est anticipée. Ce qui revient à 6,4% à peu près de points de croissance anéantis.

Des conséquences qui découlent, selon lui, de plusieurs facteurs dont la rupture dans les chaînes d’approvisionnement. Le Gouverneur relève également que les effets négatifs consécutifs aux mesures de confinement ont limité la mobilité des personnes et des biens.

Les mesures prises

Pour atténuer ces effets néfastes, des mesures ont été mises sur pied par les États pour faire face aux ravages de la maladie. Des mesures qui ont été salutaires pour les économies de la sous-région. La Beac quant à elle a pris des mesures au fur et à mesure, apprend-on. Parmi ces actions, il évoque, la réduction de 25 points de base du taux principal de la banque centrale et de 100 points de base du taux de prêt marginal. Ceci pour permettre aux économies et aux ménages d’avoir accès au crédit.

Il y a aussi, la réinjection des liquidités dans les économies de la Cemac avec la mise en place d’une liquidité de « longue maturité » de 150 milliards pour les banques qui décident de ne pas réduire leurs crédits à l’économie. Abbas Mahamat Tolli ajoute, la création d’un programme de rachat des titres publics sur le marché secondaire de 600 milliards afin de permettre aux Etats de mettre sur place des filets de sécurité et mieux juguler cette crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here