Loi de Finances 2021 : le défi des infrastructures

0
127
Construction

(BFI) – Les infrastructures sportives, énergétiques et routières font également partie des priorités du budget 2021.

Le Cameroun s’apprête à accueillir de grands événements sportifs dont le CHAN 2020 et la CAN 2022. Dans cette perspective, le gouvernement a mis tous les moyens en œuvre pour peaufiner les dernières retouches. Déjà les différents stades devant accueillir à Douala, Buea, Garoua et Yaoundé affichent fière allure. Le Premier ministre vient de faire le constat lors de ses récentes tournées. Là où il faut encore redoubler des efforts, c’est sur les routes, la Nationale No.1 entre Ngaoundéré et Maroua en passant par Garoua, la Nationale No.3 entre Yaoundé et Douala avec le projet de l’autoroute. Il en est de même des voies de desserte dans les villes qui abritent les compétitions. Aussi faudrait-il régler dans l’urgence l’offre énergétique en particulier dans le septentrion. Quant aux hôtels et formations sanitaires, le Cameroun a moins de souci à se faire.

Budgets

Pour relever les défis des infrastructures, certains départements ministériels ont défendu des enveloppes conséquentes. En tête, le ministère des Travaux publics avec 464 milliards de Fcfa, 51,247 milliards de F pour le ministère de l’Economie.
Le ministère des sports et de l’éducation physique lui, dispose de 42,317 milliards de fcfa. L’on note également 9,496 milliards pour poursuivre l’industrialisation, au compte du ministère des Mines, de l’Industrie et du développement technologique.

Utilisation des ressources

Pour réaliser les infrastructures annoncées, le ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey souligne que « 70% des ressources prévues dans ce budget seront alloués à la finalisation des projets en cours, afin de permettre au Cameroun d’atteindre ses objectifs de croissance et d’émergence ».
L’atteinte des objectifs fixés impose donc à chaque département ministériel concerné, d’utiliser ses ressources avec efficacité et efficience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here