« L’octroi des agréments se fait dans le respect de la réglementation » Taybe Ngaba, directeur des entreprises touristiques au ministère du Tourisme et des Loisirs

0
144
Taybe Ngaba

Quel a été le sort réservé à la cinquantaine de dossiers de demande soumis à l’examen de la Commission?

Sur les dossiers à examiner au cours de ladite session, nous avons délivré 19 autorisations de construction d’hôtels, 15 autorisations d’ouverture d’hôtels, deux autorisations d’ouverture d’établissements de loisirs, une autorisation d’ouverture de restaurants, deux licences d’agence de voyages et un agrément de guide de tourisme.

La commission a émis un avis défavorable sur sept dossiers et un avis sous réserve sur cinq autres dossiers. L’octroi des autorisations et des agréments se fait dans le cadre strict de la réglementation en vigueur dans notre pays. En effet, le législateur camerounais a édicté des normes tant en ce qui concerne la construction que l’exploitation des entreprises touristiques. Les différentes administrations présentes au sein de la commission s’assurent du respect desdites normes.

Il y a des règles mais le phénomène de la clandestinité persiste. Comment lutter contre la pratique ?

Le législateur dans le cadre de la loi de 2016 a défini un régime d’amende pour lutter contre la clandestinité. Ces amendes vont de 500 000 F à 2 000 000 F. Par ailleurs, il existe au sein de notre administration une brigade de contrôle constituée de contrôleurs assermentés qui font un travail de repérage et de sanction contre les structures clandestines.

Quel est l’état des lieux du secteur à la veille de la CAN 2021 ?

L’organisation de la CAN 2021 est porteuse d’espoir dans le secteur. En prélude à cet évènement, la plupart des promoteurs ont engagé des travaux de rafraîchissement des structures, surtout dans les villes hôtes de cette compétition. Pour les autres, le gouvernement envisage une réflexion d’ensemble sur la relance du secteur qui pourra être mise en place après la CAN 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here