Les bénéfices d’Oragroup frappés par la crise sanitaire

0
21
orabank-oragroup-banque

(BFI) – Avec un résultat net en baisse de près de moitié (44%) au troisième trimestre de cette année 2020, en glissement annuel, Oragroup semble avoir fait les frais de la pandémie, selon le rapport d’activité divulgué par la Bourse d’Abidjan.

Ainsi, les bénéfices trimestriels sont ressortis à 5,093 milliards FCFA à fin septembre 2020, contre 9,094 milliards FCFA une année auparavant. Cette contre-performance du groupe bancaire basé à Lomé s’expliquerait, notamment, par l’environnement incertain du fait de la Covid-19, qui a entraîné une hausse du coût du risque.

En effet, « La hausse du coût net du risque de 35,3 % comparativement à la même période de 2019, a entraîné une dégradation du résultat net de 44 % », se défend l’établissement financier. 

On relève d’ailleurs une progression du produit net bancaire (3,5 %), supporté pour par « une hausse de la marge nette d’intérêts de 15 % », et ce, « malgré la contraction des revenus issus des opérations de transfert et de change dans les zones UEMOA et CEMAC »

Cet indicateur va ainsi s’établir à environ 119 milliards de FCFA, contre environ 115 milliards une année auparavant. De concert avec des dépôts et crédits à la clientèle, également en progression, respectivement de 24 % et de 9 %, en glissement annuel.

Du reste, cette baisse relative du bénéfice signe un trimestre « toujours marqué par la pandémie à COVID 19 qui a causé un choc sanitaire et économique sans précédent dans le monde ».  D’autant que la dynamique institution financière avait fini son exercice 2019 avec des voyants plutôt au vert.

En effet, au 31 décembre 2019, elle affichait un bénéfice de 18,327 milliards de CFA, en hausse annuelle de 46,7 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here