Le Patronat Togolais invite les “opératrices économiques” à s’impliquer davantage dans le commerce intra-africain

0
54

(BFI) – Au Togo, le Conseil National du Patronat (CNP) a présenté le lundi 8 mars dernier aux opératrices économiques et cheffes d’entreprise les opportunités qu’offre la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). L’activité s’est déroulée dans le cadre de la journée internationale du droit des femmes.

L’objectif pour l’institution dirigée par Laurent Tamegnon, était d’expliquer aux femmes d’affaires présentes, les objectifs, et les divers niveaux de fonctionnement du marché commun africain. “Nous avons voulu mettre un accent particulier sur ce que les femmes peuvent faire pour pouvoir tirer profit au maximum de la Zlecaf”, a expliqué Candide Leguede, chargée du comité technique travail et affaires du patronat.

Par ailleurs, durant la rencontre à laquelle participait Lonlongnon Apédoh-Anakoma, ministre en charge de la promotion de la femme, les intervenant n’ont pas manqué d’évoquer le rôle de premier plan que pourraient jouer les femmes dans la relance économique post-covid-19.  

Au Togo, les femmes sont présentes dans divers secteurs de l’économie, particulièrement dans l’agriculture et le commerce. Si une part non négligeable de ces opératrices économiques évolue dans l’informel, elles sont de plus en plus nombreuses à formaliser leurs activités. En 2020, année de pandémie, les femmes togolaises ont créé près de 3500 entreprises, une progression de 11% par rapport à 2019, représentant plus de 25% des entreprises ayant vu le jour au cours de la période sous-revue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here