Le Gabon va investir plus de 300 milliards de FCFA d’ici 2023 pour améliorer l’accès à l’eau et l’électricité

0
134
eau_potable

(BFI) – L’État gabonais avec le soutien de ses partenaires prévoit d’investir plus de 300 milliards de FCFA d’ici 2023 pour améliorer l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité sur l’ensemble du territoire national. L’annonce a été faite, le 30 décembre 2020, lors d’une conférence de presse du ministre gabonais de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

« Ce sont plus de 300 milliards de FCFA que l’État et ses partenaires vont investir dans la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l’eau potable et de l’électricité d’ici 2023. Cet important effort que l’État va entreprendre est rendu nécessaire, encore une fois, du fait de la vétusté des équipements et de l’extension des zones d’habitation tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays », a déclaré Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Cette enveloppe permettra de mettre en place plusieurs programmes d’accès à l’eau et à l’électricité. On peut notamment citer le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (Piaepal), d’un montant de 77 milliards de FCFA. Ce programme, dont les travaux seront lancés en février 2021, vise à améliorer l’accès à l’eau potable pour les populations habitant les communes de Libreville, Owendo, Ntoum et Akanda.

L’État va également investir près de 35 milliards de FCFA à travers le Projet accès aux services de base en milieu rural et renforcement des capacités (Pasbmir). Il s’agit là aussi d’améliorer l’accès à l’eau potable et l’électricité dans certaines localités du Woleu-Ntem, de la Ngounié, du Haut-Ogooué et de l’Estuaire.

« Dans le même temps, sur instruction de madame le Premier ministre, un plan d’actions prioritaires va être exécuté sur budget de l’État, pour un montant de 10 milliards de FCFA », a indiqué Alain-Claude Bilie-By-Nze. Selon lui, il s’agira de réaliser des travaux de renforcement et d’extension des réseaux d’eau et d’électricité dans de nombreuses autres localités du pays. La date de démarrage des travaux est fixée entre janvier et février 2021.

Aussi, en matière d’amélioration de la fourniture d’eau potable, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a également engagé des travaux d’extension des réseaux d’eau et d’électricité tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays, pour un montant total de 22 milliards de FCFA.

Ces investissements devraient permettre de répondre à la problématique de l’accès à l’eau potable et à l’électricité dans les ménages sur toute l’étendue du territoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here