Le Gabon sollicite l’appui de la Fondation Tony Elumelu pour le financement des jeunes porteurs de projets

0
50

(BFI) – Mentorat, accès aux financements et aux marchés… le Gabon veut profiter de cette palette d’opportunités offertes par la fondation Tony Elumelu pour dynamiser son écosystème entrepreneurial dans l’optique d’accélérer sa relance économique post-covid 19.

Les autorités gabonaises veulent s’inspirer du modèle d’autonomisation des jeunes, expérimenté au Mali depuis le mois de novembre 2020 par la Fondation Tony Elumelu (TEF) pour le financement des PME. Pour cela, le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, a rencontré le 11 janvier le représentant résident au Gabon du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Francis James, et la directrice générale de la banque UBA (United bank for Africa) Eugenia Onyekwelu, afin de réfléchir sur les possibilités d’un meilleur accompagnement des jeunes gabonais porteurs de projets.

Il était question « d’explorer avec les deux partenaires au développement, UBA [banque du Nigérian Tony Elumelu, Ndlr] et le PNUD, la possibilité d’une fusion des synergies pour le financement des porteurs nationaux d’idées entrepreneuriales. Ceci en référence au modèle de partenariat entre les deux entités, expérimenté et développé avec succès dernièrement au Mali. Le ministre souhaite renforcer à travers la fusion des stratégies, le potentiel des jeunes entrepreneurs gabonais. Et leur permettre de bénéficier d’avantages, qui iraient jusqu’au financement de leurs activités », explique-t-on au ministère du Commerce.

L’aboutissement d’un tel projet permettrait de booster l’entrepreneuriat jeune et donner un souffle nouveau à l’économie gabonaise qui essaie de se relancer après la Covid-19.

La Fondation Tony Elumelu (TEF), organisation africaine dédiée à l’autonomisation des entrepreneurs africains, a ouvert depuis le 1er janvier 2021, les inscriptions au programme d’entrepreneuriat de 100 millions de dollars, qui a pour but d’autonomiser 10 000 entrepreneurs sur 10 ans. Cette année, ce programme donne la priorité à la relance économique des PME et des jeunes entrepreneurs africains, à la suite de la perturbation des activités économiques par la Covid-19. Ce projet vise pour 2021, l’accompagnement de 3000 PME.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here