Le français Bouygues livre les lignes de transport du projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun

0
67
BOUYGUES

(BFI) – Pour accroître son taux de production et de desserte en électricité, le Cameroun a opté pour la politique des barrages hydroélectriques. D’une puissance de 420 MW, celui de Nachtigal devrait augmenter du tiers la capacité énergétique installée du pays.

Nachtigal Hydro-Power Company (NHPC), entreprise chargée de la mise en œuvre du projet hydroélectrique de Nachtigal (420 MW), situé à 65 km de Yaoundé, informe que le lot « lignes de transport du projet », conduit par l’entreprise française Bouygues Energies & Services, est désormais achevé.

Démarré le 1er février 2019, pour un coût estimé à 16,5 millions d’euros (10,8 milliards FCFA), ce lot comprend 3 lignes électriques, réalisées en 31 mois, donc « plus tôt que prévu ». La première ligne de 225 kV (Nachtigal –Yaoundé d’une longueur de 51 km), explique NHPC, « servira à acheminer l’énergie produite par la centrale de Nachtigal vers le poste de Nyom2 à Yaoundé pour être injectée dans le Réseau interconnecté sud ». « C’est en réalité un ensemble de 2 lignes de transport portées par les mêmes pylônes, chaque câble étant doublé de section 570 mm² pour un total de 123 pylônes », apprend-on. Sa construction a été achevée le 31 août 2021.

La seconde ligne de 225 kV (usine-poste s’étendant sur 800 m) servira à acheminer l’électricité produite, déjà élevée à la tension de 225 000 volts, de la centrale de production au jeu de barres situé au niveau du poste de Nachtigal, d’où partent les deux lignes électriques en direction de Nyom2. Sa construction a été achevée le 30 septembre 2021.

La troisième ligne de 30 kV d’alimentation pour la desserte des communautés locales est d’une longueur de 2,2 km. Elle permettra d’améliorer l’alimentation en électricité des populations riveraines du projet. Elle sera alimentée par la future petite centrale de 4,5 MW, installée au pied du barrage. Sa construction a également été achevée le 30 septembre 2021.

La construction de l’ensemble de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal (actuellement réalisé à près de 40%) est un investissement d’un montant total de 786 milliards FCFA (1,3 milliard $), rappelle Investir au Cameroun. L’ouvrage devrait injecter ses premiers mégawatts dans le réseau électrique camerounais en 2023. A terme, cette infrastructure permettra d’augmenter d’un tiers les capacités énergétiques installées actuelles du pays.

EcoFin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here