Le développement de la communauté postale en Afrique passera par le numérique

0
151

(BFI) – Plus d’une semaine déjà que l’avenir postal mondial se décide à Abidjan en Côte d’Ivoire, dans le cadre du 27eme congrès de l’Union Postale Universelle. C’est l’occasion de faire des recommandations aux administrations postales sur le plan pour une résilience et une réinvention à l’horizon 2025. Le Comité scientifique postal instauré à cet effet vise entre autres à régler la problématique de la fracture postale entre les Etats, booster l’économie numérique considérée comme la boîte à outils de la transformation du secteur postal.

En Afrique et dans le monde, le numérique constitue un puissant levier pour le développement de la communauté postale. À cause de son impact considérable sur toutes les branches de l’économie en termes d’innovation, il devrait être un facteur d’accélération pour les postes africaines et mondiales.

Dans le cadre du 27e congrès de l’Union Postale Universelle, le gouvernement ivoirien s’est donné pour ambition de créer les bases du déploiement efficient d’une économie numérique à fort impact, capable de transformer en profondeur le fonctionnement de l’économie sociale, et de créer les fondamentaux pour une nouvelle poste au service des populations ivoiriennes et africaines. Un écosystème qui permettra à la Côte d’Ivoire, de disposer à terme, de services compétitifs et accessibles à tous.

La tenue en mode hybride de ce 27ème congrès de l’UPU est significative. 3 000 délégués dont 1000 en présentiel et 2000 en mode virtuel interagissent, sur des questions aussi essentielles que déterminantes pour le secteur, ces cinq prochaines années.

Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here