Le Cameroun oriente son budget 2022 à l’autosuffisance alimentaire

0
87

(BFI) – En lançant les activités de préparation y relatives ce 13 juillet à Yaoundé, le ministre des Finances Louis Paul Motaze a souligné qu’il sera question de réduire la dépendance du Cameroun en produits alimentaires.

Comme en 2021, la préparation du budget 2022 est marquée par la pandémie du Coronavirus. À cet effet, le ministre des Finances a relevé pour le déplorer que : « l’inconfort financier des entreprises, lié à la baisse d’activité sus évoquée et à la limitation des échanges avec l’extérieur tend à diminuer le niveau de l’investissement privé et à accroitre le chômage et la pauvreté, bien que les perspectives économiques soient meilleures en 2021, avec une projection de croissance de 3,4% au terme de l’exercice en cours ».

L’autre contexte, c’est celui du parachèvement des projets structurants dans la perspective de la SND30. En effet, il s’agit pour le gouvernement de mettre l’accent sur l’impôt-substitution comme évoqué pendant le débat d’orientation budgétaire tenu lors de la session parlementaire de juin. L’objectif étant la transformation structurelle de l’économie camerounaise.

Priorités de l’Etat

Selon le ministre des Finances, l’action publique sera orientée en 2022 vers:

– La définition et la mise en œuvre de toutes les politiques d’import-substitution;
– La poursuite de la mise en œuvre du Plan de riposte de lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales;
– La finalisation de la mise en service des grands projets de première génération;
– La réalisation du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions affectées par les crises sécuritaires en particulier celles du Nord-ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-nord;
– L’accélération du processus de décentralisation;
– La mise en ceuvre de la Couverture Santé Universelle et de la politique du livre;
– Le maintien de la veille sécuritaire sur toute l’étendue du territoire national;
– L’organisation de la CAN;
– La réduction progressive du stock de la dette intérieure;
– La mise en euvre des réformes structurelles visant à maintenir le Cameroun sur le chantier de l’émergence à l’horizon 2035.

Thématiques en débat

Quatre exposés ont été retenus pour adresser la problématique de l’orientation budgétaire.
Le premier exposé s’intitule: « Mise en ceuvre de la Stratégie Nationale de
Développement: Enjeux et Défis
». Il permet d’avoir un aperçu général sur les objectifs, les orientations et les priorités qui guideront les actions de l’Etat au cours des dix prochaines années, les principaux défis à relever pour une mise en œuvre harmonieuse des différentes phases de cette stratégie.

La deuxième thématique présente le contexte macroéconomique, les objectifs ainsi que les grandes lignes de la politique budgétaire de l’Etat au cours de l’exercice 2022. Le troisième exposé porte sur l’« Optimisation du recouvrement des recettes non fiscales de l’Etat ». Il incite à réfléchir sur la mise en place d’un dispositif efficace de suivi de cette nature de recettes qui ne représentent que 4% de ‘ensemble des ressources de l’Etat, bien loin des niveaux atteints par les pays à niveau de développement comparable à celui du Cameroun.

La dernière thématique tente de répondre à cette question: « Comment optimiser la budgétisation des dépenses publiques ? », en mettant l’accent sur les progrès réalisés en la matière et les efforts à faire pour adresser les insuffisances qui persistent. Les experts ont 48h pour donner du contenu pertinent à ces thématiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here