Jacques Yves Mbélé Ndoé, nommé PCA de Cimencam

0
82

(BFI) – Ancien ministre et vétérinaire de formation, Jacques-Yves Mbélé Ndoé a été nommé hier 13 juillet 2021, Président du Conseil d’administration des Cimenteries du Cameroun (Cimencam), filiale du consortium LafargeHolcim-Maroc Afrique (LHMA). Il remplace à ce poste Pierre Moukoko Mbonjo, avec qui le nouveau promu siégeait déjà au sein du Conseil d’administration de Cimencam, en qualité de représentant de la présidence de la République.

Une nouvelle page s’ouvre pour les Cimenteries du Cameroun (Cimencam). Le docteur vétérinaire, Jacques Yves Mbelle Ndoe est le nouveau président du Conseil d’administration de la filiale locale du groupe LafargeHolcin. Il remplace à ce poste Pierre Moukoko Mbonjo. Le promu a officiellement été installé hier 13 juillet 2021 par le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (Minmidt) Gabriel Dodo Ndoke. Il était jusqu’à sa nomination représentant de la Présidence de la République du Cameroun au conseil d’administration du premier cimentier camerounais.

Vétérinaire formé à Dakar, au Sénégal, Jacques-Yves Mbélé Ndoé est un ancien ministre des Mines, de l’Eau et de l’Énergie. Il est entré dans l’équipe gouvernementale du Cameroun le 7 décembre 1997, et en est ressorti le 24 août 2002. Avant de disparaître des écrans. L’arrivée de ce natif de Bétaré Oya au poste de PCA de Cimencam survient au lendemain de tensions entre ce producteur de ciment et le gouvernement camerounais.

En effet, dans une « mise en garde » adressée le 29 juin 2021 au directeur général de Cimencam, Benoît Galichet, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, menaçait de faire sceller les installations de ce cimentier, s’il s’entêtait à procéder à une « énième augmentation unilatérale » de ses prix. « Le ciment figure toujours parmi les produits soumis à la procédure d’homologation préalable des prix », avait alors rappelé le ministre Mbarga Atangana.

Il faut rappeler que Cimencam revendique une place de leader du marché camerounais du ciment avec une production chiffrée à 2,2 millions de tonnes par an en 2019. La filiale du groupe LafargeHolcim est suivie de Dangote (1,5 million de tonnes), des Cimenteries d’Afrique (500 000 tonnes) et de Mecdem (200 000 tonnes).

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here